•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le trio canadien en bronze au sprint par équipe à Obihiro

Laurent Dubreuil
Laurent Dubreuil Photo: Getty Images / Dean Mouhtaropoulos
Radio-Canada

Le Canada a remporté sa première médaille de la saison à la Coupe du monde de patinage de vitesse sur longue piste d'Obihiro, au Japon, dimanche.

Menée par Laurent Dubreuil, Christopher Fiola et Antoine Gélinas-Beaulieu, la formation canadienne a décroché le bronze au sprint par équipe grâce à un temps de 1 min 20 s 980/1000.

Les patineurs québécois ont accusé un retard de 19 centièmes de seconde sur l'équipe norvégienne (1:20,790). Les Néerlandais ont enlevé les honneurs en 1:19,780.

« C'est plaisant de voir que nous pouvons rivaliser avec les meilleurs au monde malgré les changements dans notre composition d'équipe par rapport à l'an passé, a dit Dubreuil. Une médaille de bronze pour commencer l'année, c’est très encourageant et je pense que nous pouvons viser plus haut la semaine prochaine! »

Pour Gélinas-Beaulieu, c'est une première récompense chez les seniors sur la scène internationale, malgré son inexpérience en sprint.

« L'ambiance était légère, même si nous savions que la guerre s'en venait, a confié le patineur de 26 ans. La seule embûche aurait été mon incapacité à suivre le départ des deux sprinteurs, n'étant pas habitué moi-même à courser de courtes distances et de faire des départs canons. »

Le scénario a été bien différent, puisque Gélinas-Beaulieu est entré dans le premier virage tout juste derrière Laurent Dubreuil.

Plus tôt dans la journée, Dubreuil (1:09,606) et Gélinas-Beaulieu (1:09,833) se sont élancés au 1000 m. Les deux compatriotes ont conclu dans le top 10. Le premier a terminé en 7e position, tandis que le second a fini 10e.

Le Russe Pavel Kulizhnikov (1:07,858) s'est couvert d'or après avoir été le seul à parcourir la distance en moins de 68 secondes. Le duo néerlandais composé de Kjeld Nuis (1:08,392) et de Thomas Krol (1:08,623) l'a accompagné sur le podium.

« Ç’a très bien été, j’ai égalé mon meilleur résultat à vie sur cette distance en Coupe du monde, a-t-il dit. J'ai patiné beaucoup plus fluide que dans mes 500 m [...] Je dois me laisser patiner sans tension et je vais améliorer mes temps. »

La Canadienne Ivanie Blondin a continué sur sa lancée et s'est de nouveau classée parmi le peloton de tête dans les courses qu'elle a disputées.

Blondin (4:05,703) a bouclé le 3000 m au pied de la tribune occupé par la Néerlandaise Esmee Visser (4:04,607), la Russe Natalia Voronina (4:05,023) et la Tchèque Martina Sablikova (4:05,235). L'Ontarienne Isabelle Weidemann (4:07,139) a conclu au 9e échelon.

Jumelée à ses partenaires Kaylin Irvine et Heather McLean, Blondin a plus tard participé au sprint par équipe.

Le trio unifolié (1:29,540) a enregistré la cinquième performance de l'épreuve dominée par les Russes (1:27,230), qui ont devancé les Nippones (1:27,350) et les Néerlandaises (1:28,810).

Samedi, Blondin avait terminé aux 5e et 7e rangs respectivement au départ de masse et au 1500 m.

Ted-Jan Bloemen n'a pas connu le même succès que ses coéquipiers sur l'ovale japonais. Son chrono de 6:28,647 au 5000 m lui a fait prendre la 13e place à 15,62 secondes du vainqueur, le Néerlandais Patrick Röst.

Avec les informations de Sportcom

Patinage de vitesse

Sports