•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Lewis Hamilton est sceptique quant à la pertinence d'un Grand Prix au Vietnam

Lewis Hamilton à Singapour
Lewis Hamilton à Singapour Photo: Getty Images / MANAN VATSYAYANA
Agence France-Presse

Le champion du monde britannique Lewis Hamilton a fait part d'un certain scepticisme sur la pertinence d'ajouter un Grand Prix au Vietnam au calendrier du Championnat du monde de F1 en 2020, dans des propos relayés par la BBC, mercredi.

« Je suis déjà allé au Vietnam et c'est un très beau pays. Je suis déjà allé disputer une course de F1 en Inde. C'était étrange, parce que, dans un pays d'une telle pauvreté, vous aviez cet imposant et très beau circuit tracé au milieu de nulle part. J'avais un sentiment très mitigé lorsque je suis allé à ce Grand Prix », a déclaré le Britannique.

« Nous avons eu un Grand Prix en Turquie, presque personne n'est venu. Super course, super week-end, mais pauvre audience », a ajouté le pilote de 33 ans.

La formule 1 s'est étendue depuis les années 2000 à de nouveaux pays, Malaisie (1999-2017), Chine (depuis 2004), Bahreïn (depuis 2004), Turquie (2005-2011), Singapour (depuis 2008), Émirats arabes unis (depuis 2009), Corée du Sud (2010-2013), Inde (2011-2013), Russie (depuis 2014) et Azerbaïdjan (depuis 2016), avec plus ou moins de succès.

Celui de Singapour, qui se tient sur un circuit urbain en soirée, a connu du succès, mais les GP d'Inde et de Corée du Sud ont suscité beaucoup moins d'engouement.

Hamilton préférerait qu'on augmente le nombre de grands prix dans les pays qui ont une tradition de course automobile, plutôt que de s'étendre à de nouveaux marchés.

« Purement du point de vue de la course, je ne sais pas à quel point il est important d'aller dans de nouveaux pays », a-t-il dit.

Course automobile

Sports