•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La tempête sème le chaos sur la Route du Rhum

Les bateaux souffrent dans la tempête sur la Route du Rhum.
Les bateaux souffrent dans la tempête sur la Route du Rhum. Photo: Getty Images / LOIC VENANCE
Radio-Canada

Deux bateaux ont démâté et de nombreux skippers ont préféré se mettre à l'abri de la tempête qui a débuté dans la nuit de lundi à mardi dans le golfe de Gascogne et qui frappe fort sur la Route du Rhum. François Gabart (Macif) est toujours en tête.

C'est la deuxième tempête que doivent affronter les concurrents, et elle est nettement plus forte que la première. Elle s'annonce particulièrement violente dans la journée de mardi.

Le monocoque de classe Imoca (18 m) d'Isabelle Joschke (Monin), l'une des six femmes engagées dans la course transatlantique en solitaire, a perdu son mât, brisé dans une mer forte et un vent soufflant à 30-35 noeuds (55-65 km/h). La navigatrice franco-allemande n'a pas été blessée.

Le monocoque de classe Class 40 (12 m) du Britannnique Sam Goodchild (Narcos Mexico) a aussi démâté. Il se dirige vers Brest.

Le skipper Sam Goodchild dans son bateau Narcos Mexico. On voit le mât cassé à l'avant.Le skipper Sam Goodchild dans son bateau Narcos Mexico. On voit le mât cassé à l'avant. Photo : Twitter / Route du Rhum

De nombreux bateaux, sur une flotte de 123 embarcations, ont préféré s'abriter durant la nuit dans les ports, notamment de Roscoff et de Brest.

En tête de course, les multicoques de catégorie Ultim s'en sortent bien et devraient sans trop de souci échapper à cette grosse dépression.

François Gabart (Macif) avance, bien suivi du vétéran Francis Joyon (Idec Sport).

Chez les monocoques, en classe Imoca, le Gallois Alex Thomson (Hugo Boss) est toujours en tête du classement.

Le Cléac'h chavire

Armel Le Cléac'h, skipper du trimaran Ultim Maxi Banque Populaire IX, qui avait fait les frais des perturbations météorologiques, a chaviré mardi au nord-est des Açores.

Le Cléac'h, l'un des grands favoris de la course, était en 3e place du classement Ultim, et naviguait sur 5 mètres de creux avec des vents de 30-35 noeuds (55-65 km/h).

« Le bateau semble avoir chaviré suite à la rupture de son flotteur bâbord », selon son équipe. On ne sait pas encore ce qui a provoqué la rupture du flotteur.

« Le Cléac’h a pu déclencher sa balise de détresse et communiquer avec son équipe technique à terre », a ajouté l'équipe. La direction de course et l'équipe ont déclenché l'opération de sauvetage.

Le skipper est sain et sauf en sécurité à l’intérieur du bateau.

La position des favoris (de la classe Ultim) à 1 h 45 (HNE) mardi 6 novembreLa position des favoris (de la classe Ultim) à 1h45 HNE mardi 6 novembre Photo : Route du Rhum
Avec les informations de Agence France-Presse

Voile

Sports