•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Canadienne Ana Padurariu vice-championne du monde à la poutre; un 14e titre pour Biles

La Canadienne Ana Padurariu est la nouvelle vice-championne du monde à la poutre. Photo: Associated Press / Vadim Ghirda
Radio-Canada

La Canadienne Ana Padurariu a causé la surprise en remportant l'argent à la poutre aux Championnats du monde de gymnastique artistique, samedi, à Doha.

Padurariu (14,100 points) n’a été devancée que par la Chinoise Liu Tingting (14,533), dernière compétitrice à s’élancer.

La jeune Ontarienne de 16 ans, originaire de Whitby, a offert au Canada sa deuxième médaille des mondiaux. Vendredi, c'est Shallon Olsen qui a terminé 2e à la table de saut.

La performance médaillée d'Ana Padurariu

« Pour elle, c’est exceptionnel. Elle ne s’y attendait vraiment pas, a souligné Sophie Marois, membre de l'équipe canadienne qui a réussi une historique 4e place mardi. Elle était déjà super contente d’aller en finale. Elle pleurait quand elle a su qu’elle faisait partie des huit meilleures du monde. Alors la 2e place, c’était surréaliste. Elle n’en revient pas. »

« J’essaie encore d’en revenir, a renchéri Padurariu. Tous les efforts ont finalement rapporté. Ça a été une semaine en montagnes russes, mais nous avons terminé ça sur une bonne note. C’est tout ce que je pouvais demander. »

Liu a réalisé un mouvement très propre à 14,533 points, alors que Biles, avec plusieurs déséquilibres et un gros pas de recul à sa sortie, a pêché dans sa note d'exécution pour un total de 13,700 points.

Elsabeth Black a terminé l’épreuve au 5e rang.

La Canadienne Ana Padurariu (à gauche), la Chinoise Liu Tingting (au centre) et l'Américaine Simone Biles prennent la pose avec leurs médailles après la finale de la poutre aux Championnats du monde de gymnastique artistique.La Canadienne Ana Padurariu (à gauche) est la nouvelle vice-championne du monde à la poutre. Photo : Getty Images / AFP/Karim Jaafar

Biles, encore et toujours

De son côté, l'Américaine a remporté le 14e titre de sa carrière.

Avec 14,933 points, la petite gymnaste (1,45 mètre) a devancé sa compatriote Morgan Hurd (13,933) et la Japonaise Murakami Mai (13,866). Biles reste ainsi invaincue, Championnats du monde et Jeux olympiques confondus, à son agrès de prédilection, et récolte au sol un quatrième titre mondial après ceux de 2013, 2014 et 2015, et l'or olympique à Rio en 2016.

Avec les informations de Agence France-Presse, et La Presse canadienne

Gymnastique

Sports