•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Malgré les menaces du CIO, Gafur Rakhimov est élu à la présidence de l'AIBA

Franco Falcinelli et Gafur Rakhimov
Franco Falcinelli et Gafur Rakhimov Photo: Getty Images
Agence France-Presse

L'homme d'affaires ouzbek Gafur Rakhimov a été élu samedi président de l'Association internationale de boxe amateur (AIBA) malgré les inquiétudes du Comité international olympique (CIO), qui a menacé d'exclure le sport des Jeux olympiques s'il était élu.

Au deuxième jour du congrès de l'AIBA à Moscou, Rakhimov a obtenu 86 votes sur les 134 bulletins comptabilisés pour devancer son opposant, l'ex-boxeur kazakh Serik Konakbayev, a constaté un journaliste de l'AFP.

Dans son discours d'ouverture, vendredi, Rakhimov a assuré que l’AIBA allait « répondre à toutes les exigences » du CIO, qui s'inquiète des problèmes de gouvernance et de sa réputation controversée. Si la boxe était exclue des Jeux olympiques, ce serait une première depuis son arrivée aux Jeux, en 1904.

Le CIO a prudemment réagi à l'élection de Rakhimov.

« Comme prévu, nous allons maintenant évaluer tous les sujets qui nous préoccupent à l'AIBA : l'arbitrage, les finances, le programme antidopage et la gouvernance, au prochain comité exécutif, à Tokyo [du 30 novembre au 2 décembre] », a déclaré l'instance dans un communiqué transmis à l'AFP.

« Dans le même temps, les décisions prises par le CIO en juillet – gel des relations et des subventions notamment – restent en vigueur, y compris le droit de réévaluer la présence de la boxe aux Jeux olympiques de 2020 et de 2024 », poursuit le CIO, qui « continuera à faire tous les efforts pour protéger les athlètes et tenir un tournoi de boxe aux Jeux de Tokyo en 2020 ».

L’homme d’affaires est sur la liste des sanctions du Trésor américain, qui l’accuse d’être un criminel majeur dans son pays. Rakhimov, qui occupait la présidence de l'AIBA par intérim depuis janvier 2018, dément ces accusations.

Boxe

Sports