•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Vietnam annonce qu'il organisera un Grand Prix en 2020

Les gens brandissent des drapeaux.

Vue du centre-ville d'Hanoï après une victoire du Vietnam dans le Championnat d'Asie U-23 de soccer en janvier 2018

Photo : Getty Images / HOANG DINH NAM

Radio-Canada

Le gouvernement vietnamien a annoncé jeudi qu'il accueillera en 2020 son premier Grand Prix dans la capitale, Hanoï. On attend confirmation des dirigeants de la F1.

« La ville de Hanoï a obtenu la permission d'accueillir une course du Championnat du monde de F1 de la Fédération internationale de l'automobile (FIA) à partir d'avril 2020 », a annoncé jeudi la municipalité dans une lettre officielle.

Les dirigeants du championnat, dont l'actionnaire majoritaire Liberty Media, n'ont pas pour le moment confirmé cette information.

Sollicitée par l'agence AFP, la société Formula One s'est faite très avare de commentaires.

« Depuis un an, nous avons discuté avec un certain nombre de destinations à travers le globe. Nous sommes satisfaits des progrès réalisés, et nous en dirons plus à propos de nos ambitions dans les jours à venir. »

Mais l'annonce officielle du gouvernement vietnamien laisse croire qu'une entente est imminente. D'ailleurs, les détails du circuit devraient être dévoilés dans quelques jours pendant un gala à Hanoï.

Le directeur des courses à la FIA, Charlie Whiting, se montre optimiste.

« Ça ne devrait pas être un problème, en se basant sur les expériences passées », a affirmé le Britannique.

Charlie Whiting a dit au réseau de télévision Fox Sports Asie qu'il s'était déjà rendu à Hanoï et que la saison 2020 était un objectif réaliste.

Les autorités vietnamiennes évoquent ce projet de course automobile sur un circuit urbain depuis des mois.

En août, Mai Tien Dung, haut responsable gouvernemental, avait ainsi évoqué les « énormes » retombées économiques d'un tel évènement, qui doit être commandité par le secteur privé, selon lui.

En mai, le pilote écossais David Coulthard, aujourd'hui ambassadeur Red Bull, avait effectué une démonstration dans les rues de Hô Chi Minh, la plus grande ville du Vietnam.

Le pilote David Coulthard brandit le drapeau vietnamien dans les rues de Ho Chi Minh-Ville en mai 2018.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le pilote David Coulthard brandit le drapeau vietnamien dans les rues de Hô Chi Minh-Ville en mai 2018.

Photo : Getty Images / Thananuwat Srirasant

David Coulthard était au volant de la Red Bull RB11, la monoplace de la saison 2011, sur un tracé de 650 m.

« C'est assez émouvant d'amener une F1 dans un nouveau pays, a dit l'Écossais. J'ai l'impression de partager ma passion pour la F1 avec une nouvelle génération. »

Deux autres États de l'Asie du Sud-Est ont déjà organisé ou organisent toujours un Grand Prix de F1, soit la Malaisie et Singapour.

Le Grand Prix de Malaisie a eu lieu entre 1999 et 2017 au circuit de Sepang. Celui de Singapour existe depuis 2008 et se dispute dans les rues de la ville-État.

Course automobile

Sports