•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Russe Artur Dalaloyan maître du concours multiple aux mondiaux de gymnastique

Il tient sa médaille d'or dans sa main droite.

Artur Dalaloyan

Photo : AFP/Getty Images / KARIM JAAFAR

Radio-Canada

Le Russe Artur Dalaloyan a délogé le champion en titre, le Chinois Xiao Ruoteng, au concours multiple des Championnats du monde de gymnastique à Doha, au Qatar, mercredi.

Les deux athlètes ont terminé la compétition avec 87,598 points chacun après les six engins.

C’est donc la note de l’exécution qui a fait la différence et le Russe a eu le meilleur avec son score de 52,298, contre 51,898 pour Xiao Ruoteng.

Un autre Russe, Nikita Nagorny (86,331), a récolté le bronze.

Après avoir perdu la médaille d’or de justesse aux mains de la Chine lors de la compétition par équipe, la Russie peut donc se consoler avec ces deux médailles.

Ils montrent leur biceps droit et tiennent une drapeau russe.

Les Russes Nikita Nagornyy et Artur Dalaloyan médaillés de bronze et d'or aux mondiaux de gymnastique à Doha au Qatar

Photo : Getty Images / Francois Nel

Le nouveau champion a été le meilleur aux anneaux et a pris la 2e place au sol, à la table de saut et aux barres parallèles.

Comme c’est généralement le cas, le tout s’est joué au dernier engin, la barre fixe.

L’Américain Samuel Mikulak, 3e après les cinq premiers appareils, a chuté au 5e rang après s’être contenté du 21e résultat à la barre.

Le Chinois Sun Wei a été le meilleur à la barre fixe et aux arçons, ça lui a permis de se hisser au 4e rang.

Toutes à la poursuite de Biles

Jeudi, ce sera au tour des femmes de s’attaquer au concours multiple.

Simone Biles

Simone Biles

Photo : Getty Images / Francois Nel

La Canadienne Ellie Black, médaillée d’argent à Montréal l’an dernier, sera de la finale avec sa coéquipière Brooklyn Moors.

Black a pris la 6e place des qualifications et Moors, la 21e.

La championne olympique, l'Américaine Simone Biles, est naturellement la grande favorite devant sa compatriote Morgan Hurd, championne du monde en titre.

Biles a gagné l’or au concours multiple aux trois Championnats du monde où elle était inscrite, en plus de sa médaille d’or aux Jeux olympiques de Rio.

La dynamique Américaine a fini les qualifications avec 4,5 points d’avance sur le reste des participantes, tandis qu’il n’y a qu’un point entre les 2e et 5e rangs.

Bref, il devrait y avoir une belle lutte pour les deux dernières marches du podium.

Gymnastique

Sports