•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une 4e place historique pour les Canadiennes aux mondiaux de gymnastique

L'équipe canadienne lors des Championnats du monde de gymnastique à Doha au Qatar.

Photo : AFP/Getty Images / KARIM JAAFAR

Radio-Canada

Le Canada a réalisé la meilleure performance de son histoire avec son 4e rang de la compétition féminine par équipe aux Championnats du monde de gymnastique à Doha, au Qatar, mardi.

Menées par Simone Biles, les Américaines ont facilement gagné l'or devant les Russes et les Chinoises.

Quatrièmes des qualifications, les Canadiennes se retrouvaient au 8e et dernier rang de la finale avant de se présenter à la table de saut, leur dernier engin.

Sophie Marois, Ellie Black et Shallon Olsen ont alors réalisé une solide performance, n’étant devancées que par les États-Unis. Une récolte de 43, 782 points a permis au Canada de passer de la 8e à la 4e place, devançant d'un coup le Brésil, la France, l’Allemagne et le Japon.

Le saut de Shallon Olsen lui a valu une note de 14,80. Seule l'Américaine Simone Biles a fait mieux.

Sophie Marois a également bien fait, récoltant un note de 14,416.

« Je faisais juste le saut, alors je savais que ma performance devait être excellente. C’était un de mes meilleurs sauts à vie et c’est ma meilleure note. J’ai été capable de gérer mon stress et de rester concentrée jusqu’au bout pour bien performer. »

La leader de l'équipe, Ellie Black, d'Halifax, en Nouvelle-Écosse, était bien fière de ses coéquipières.

« Elles ont fait ce qu’elles avaient à faire. Nous avons fait quelques erreurs, mais nous avons vécu tellement de choses positives, tellement de bons moments aujourd’hui. Nous avons fini par écrire une page d’histoire en terminant quatrièmes à la finale par équipe, notre meilleur résultat à ce jour, et nous n’aurions pas pu être plus heureuses. »

Je pense que nous avons représenté le Canada comme nous aimons le faire, avec un sourire tout en faisant preuve de combattivité et de détermination.

Ellie Black

L’équipe canadienne a inscrit une note totale de 161,644 pour quatre engins, légèrement plus basse que sa note de qualification (163,987), mais suffisante pour lui permettre de maintenir sa position au pied du podium.

C'est de bon augure pour les Championnats du monde de l’année prochaine à Stuttgart, en Allemagne, où neuf équipes pourront décrocher leur billet pour les Jeux olympiques de Tokyo, en 2020. Les trois premières équipes de la compétition de cette année sont qualifiées directement pour ce grand rendez-vous.

Le Brésil, 3e avant le dernier appareil, a dû se contenter de la 7e position après avoir vu sa dernière participante échapper la barre en fin de programme.

Ellie Black a participé aux quatre épreuves pour le Canada. Shallon Olsen en a disputé trois, Brooklyn Moors et Anne-Marie Padurariu, deux, tandis que Sophie Marois n’a pris part qu’à la table de saut.

Avant cette 4e place, le meilleur résultat canadien avait été une 5e position aux Jeux olympiques de Londres en 2012 et une 6e position aux Championnats mondiaux 2015 à Glasgow, en Écosse.

Les Américaines intouchables

Les Américaines ont à nouveau survolé la compétition. Elles ont été les meilleures à chacun des quatre appareils.

Elles ont conclu avec 171,629 points, bien devant la Russie (162,863). Il y a eu moins d'un demi-point d'écart entre les Russes et les Chinoises (162,396) dans la lutte pour la 2e place.

Simone Biles a été la meilleure au saut, au sol et aux barres asymétriques. Elle n'a été devancée qu'à la poutre où un léger déséquilibre l'a repoussée à égalité au 4e rang.

C'est une autre Américaine, Kara Eaker, qui a été la meilleure avec une note de 14,333.

La compétition se poursuivra mercredi avec la finale du concours multiple chez les hommes.

Le Québécois René Cournoyer s'était qualifié grâce à une 23e position, mais il a dû déclarer forfait en raison d'une blessure.

Jeudi, Ellie Black et Brooklyn Moors participeront à la finale du concours multiple chez les femmes.

Sixième des qualifications, Black avait gagné la médaille d'argent l'an dernier à Montréal.

Gymnastique artistique

Sports