•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Championnat du monde de hockey féminin en Nouvelle-Écosse en 2020

Photo d'équipe d'Équipe Canada en 2004 après avoir gagné la médaille d'or au Championnat du monde de hockey féminin.
Équipe Canada célèbre sa victoire sur les Américaines en finale du Championnat du monde de hockey féminin, le 6 avril 2004, à Halifax. Photo: La Presse canadienne / Andrew Vaughan
Radio-Canada

La crème du hockey féminin se retrouvera en Nouvelle-Écosse en 2020 pour le Championnat du monde, a confirmé mardi Hockey Canada. Les villes d'Halifax et de Truro se partageront le rôle de villes hôtesses.

La capitale néo-écossaise avait aussi organisé l’événement en 2004, édition qu’avait remportée le Canada grâce à une victoire en finale contre leurs rivales américaines.

« Ces villes ont démontré qu’elles pouvaient accueillir des événements de ce calibre et le fait d’avoir la chance de mettre en valeur les meilleures joueuses du monde en sol canadien est quelque chose que les amateurs ne seront pas près d’oublier », a déclaré le président et chef de l'exploitation de Hockey Canada, Scott Smith.

Halifax est la seule ville à avoir reçu le mondial féminin (2004), le mondial masculin (2008) et le mondial junior masculin (2003).

« Nous constatons une croissance importante du hockey féminin dans notre province. Et le fait de présenter à nouveau le Championnat mondial féminin en Nouvelle-Écosse inspirera encore plus de jeunes femmes dans la poursuite de leurs rêves », soutient le ministre des Communautés, de la Culture et du Patrimoine de la Nouvelle-Écosse, Leo Glavine.

C’est à Espoo, en Finlande, que se jouera le tournoi en 2019. Les Américaines ont remporté les quatre dernières éditions, chaque fois contre les Canadiennes. Hayley Wickenheiser était la capitaine de la formation canadienne lorsqu’elle a remporté son dernier titre mondial en 2012.

Le Canada et les États-Unis se retrouveront du 6 au 10 novembre, à Saksatoon, pour la Coupe des quatre nations.

Nouvelle ère pour les Américaines

La fédération américaine a par ailleurs nommé lundi Bob Corkum à la tête de l’équipe nationale féminine pour la saison 2018-2019. L’homme de 50 ans remplacera à ce poste Robb Stauber, qui a mené l’équipe à la médaille d’or aux Jeux olympiques d’hiver de Pyeongchang en février dernier.

Stauber a été en poste ces deux dernières saisons. En plus de l'or olympique, son équipe a aussi triomphé au Championnat du monde en 2017.

Corkum a fait ses débuts avec le programme national en 2013, à titre d'entraîneur-chef de l'équipe américaine masculine médaillée d'argent au tournoi Ivan Hlinka, présenté en Slovaquie. Il a aussi été adjoint avec l'équipe féminine des moins de 22 ans pour une série de trois matchs contre le Canada en août dernier.

Dans les rangs professionnels, il a été entraîneur adjoint avec les Islanders de New York de 2013 à 2017. Corkum a fait ses débuts derrière le banc comme entraîneur associé de l’équipe masculine de l’Université du Maine, son alma mater.

L’Américain a disputé 13 saisons dans la Ligue nationale comme joueur de centre, dont quatre dans l’organisation des Sabres de Buffalo.

Hockey féminin

Sports