•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La cycliste Simone Boilard signe avec l'équipe professionnelle TWENTY20

Simone Boilard

Simone Boilard

Photo : Radio-Canada/Courtoisie

Radio-Canada

Simone Boilard fera ses débuts en cyclisme professionnel avec l'équipe américaine TWENTY20. L'athlète de Québec a accepté une entente pour la prochaine saison, sa première dans la catégorie élite.

Un texte de Jean-Philippe Martin

« C’est super excitant, lance la jeune femme, jointe au téléphone. 2019, ça va aussi être ma première saison chez les seniors. C’est beaucoup de nouveauté en une année, mais je pense que ça va être une belle année d’apprentissage et de développement surtout. »

À 19 ans, la médaillée de bronze des derniers Championnats du monde juniors, en Autriche, sera la plus jeune athlète de l’équipe qui compte une douzaine de cyclistes en plus de celles des volets juniors et para.

Simone Boilard avoue avoir reçu des offres d’équipes européennes, mais pour elle il est trop tôt pour tenter le grand saut de l’autre côté de l'Atlantique.

« Je ne suis pas encore prête pour la mentalité de l’Europe, c’est vraiment une structure qui est différente. Je vais commencer par prendre de l’expérience dans des courses internationales aux États-Unis et on verra ensuite si je suis prête pour l’Europe. On va y aller graduellement. »

Simone Boilard (à droite) est souriante sur le podium en compagnie de ses rivales.

Simone Boilard (à droite) sur le podium en compagnie de ses rivales.

Photo : Courtoisie/Rob Jones

Le meilleur programme pour apprendre

Selon elle, TWENTY20 offre les meilleures conditions pour son développement personnel et sportif.

En plus de poursuivre ses études, elle a l’assurance que son cheminement d’athlète sera progressif. Les objectifs ne seront pas établis en fonction des résultats.

« Ils comprennent ce que c’est, le développement et le processus. Ensemble, on va prendre les décisions idéales pour le futur et pour avoir le plus de performances à long terme. On ne mijote pas tout de suite dans l’intensité et essayer dans faire trop. »

TWENTY20 possède aussi une expertise pour développer ses athlètes au contre-la-montre individuel. Kristin Armstrong, ancienne membre de l’équipe, est d’ailleurs double médaillée olympique de la discipline.

« Ils ont l’expertise en soufflerie, en aérodynamisme. J’ai vraiment besoin de ça. »

« Après les Championnats du monde, si j’avais bien une chose à corriger, c’est au niveau technique. Je pense qu’ils peuvent m’apporter beaucoup », explique Simone Boilard, qui a terminé 5e lors de cette épreuve aux derniers mondiaux juniors.

Le fait que TWENTY20 soit aussi une formation uniquement féminine a attiré son attention.

« Contrairement à plusieurs équipes masculines qui une fois qu’elles ont un petit surplus de budgets créent une équipe féminine et cette équipe passe souvent en deuxième, TWENTY20 n’a pas de volet masculin. C’est seulement basé sur les filles. »

Vers les JO de 2024

TWENTY20 a été créée en 2005 sous l’appellation TWENTY12 et se concentrait alors au développement des athlètes en vue des Jeux olympiques de 2012, à Londres.

Avec quatre médailles olympiques à son palmarès, la formation se tourne maintenant vers les Jeux de 2020, à Tokyo.

Simone Boilard croit qu’il est prématuré pour elle de viser les Jeux de 2020. « Mais 2024 [à Paris] est un objectif pour moi », dit-elle.

La Québécoise, qui continuera à travailler avec son entraîneuse, Christine Gillard, et se rendra en Arizona au cours des prochaines semaines pour préparer cet autre chapitre de sa prometteuse carrière.

Cyclisme

Sports