•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Hamilton remporte son 5e titre au Mexique, à Verstappen la victoire, Stroll 12e

Lewis Hamilton

Photo : Associated Press / Tomas Stargardter

Agence France-Presse

Le Britannique Lewis Hamilton (Mercedes-Benz) a été sacré champion du monde de F1 pour la cinquième fois, malgré sa 4e place au Grand Prix du Mexique remporté par Max Verstappen (Red Bull) dimanche.

Hamilton n'avait besoin que d'une 7e place sur le circuit des frères Rodriguez pour remporter le titre devant Sebastian Vettel (Ferrari).

Avec cinq titres, il rejoint le pilote argentin Juan Manuel Fangio (1951-1954-1955-1956-1957) et se rapproche à deux de Michael Schumacher.

« Je n'aime pas montrer mes émotions en public, mais je n'en reviens pas, je ne pensais jamais me rendre à cinq titres, a dit Hamilton. C'est grâce au travail de toute une équipe et au soutien de ma famille. »

Le pilote de 33 ans détient depuis 2017 le record de positions de tête (81), devant l'Allemand Michael Schumacher (68) et le Brésilien Ayrton Senna (65).

Il a également dans son viseur les records de victoires (71 contre 91) et de podiums (132 contre 155) de Schumacher.

Les pilotes les plus titrés en F1 :

7 titres :

  • Michael Schumacher (GER) - 1994 (Benetton-Ford), 1995 (Benetton-Renault), 2000, 2001, 2002, 2003 et 2004 (Ferrari)

5 titres :

  • Lewis Hamilton (GBR) - 2008 (McLaren-Mercedes-Benz), 2014, 2015, 2017 et 2018 (Mercedes-Benz)
  • Juan Manuel Fangio (ARG, 1911-1995) - 1951 (Alfa Romeo), 1954 (Maserati/Mercedes-Benz), 1955 (Mercedes-Benz), 1956 (Ferrari) et 1957 (Maserati)

4 titres :

  • Sebastian Vettel (GER) - 2010, 2011, 2012, 2013 (Red Bull-Renault)
  • Alain Prost (FRA) - 1985, 1986 (McLaren-Tag Porsche), 1989 (McLaren-Honda) et 1993 (Williams-Renault)

3 titres :

  • Ayrton Senna (BRA, 1960-1994) - 1988, 1990 et 1991 (McLaren-Honda)
  • Nelson Piquet (BRA) - 1981 (Brabham-Ford), 1983 (Brabham-BMW) et 1987 (Williams-Honda)
  • Niki Lauda (AUT) - 1975, 1977 (Ferrari) et 1984 (McLaren-Tag Porsche)
  • Jackie Stewart (GBR) - 1969 (Matra-Ford), 1971 et 1973 (Tyrrell-Ford)
  • Jack Brabham (AUS, 1926-2014) - 1959, 1960 (Cooper-Climax) et 1966 (Brabham-repco)

Sur le circuit urbain de Mexico, Hamilton a réussi un superbe départ pour se placer derrière Verstappen, alors que Daniel Ricciardo, détenteur de la pole position, a reculé à la troisième place.

Vettel (Ferrari) devait gagner la course pour espérer prolonger la lutte au titre jusqu'au Brésil, mais n'a pas été en position de le faire.

Il a profité de l'abandon de Daniel Ricciardo (panne hydraulique) à 10 tours de l'arrivée pour remonter à la deuxième place, mais il n'a pas pu rattraper Verstappen. Il a terminé devant son coéquipier Kimi Raikkonen, qui est monté sur le podium grâce à son travail pour préserver ses pneus.

« Mercedes-Benz et Lewis Hamilton ont fait un superbe travail cette saison. Il faut le reconnaître, et les féliciter », a dit Vettel, beau joueur.

Grâce à ce résultat, Ferrari conserve une petite chance de remporter le titre des constructeurs, avec les deux courses à Brésil et à Abou Dhabi. Mais Mercedes-Benz n'aura besoin que de 13 points de plus que Ferrari à Interlagos pour y arriver.

Classement des constructeurs :

  • 1. Mercedes-Benz 585 pts
  • 2. Ferrari 530
  • 3. Red Bull 362

Pour Verstappen, cette victoire avait une saveur particulière, 24 heures après avoir été battu par son coéquipier pour la position de tête.

« C'est incroyable. J'avais mal dormi la nuit dernière, a révélé Verstappen, et j'étais déterminé à gagner cette course. »

Lance Stroll à MexicoAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Lance Stroll à Mexico

Photo : Getty Images / Mark Thompson

Parti de la 17e place, Lance Stroll (Williams) a réussi à remonter au 13e rang dans les trois premiers tours. Obligé de faire deux arrêts, il a roulé dans le dernier quart du peloton, mais les quatre abandons, notamment celui de Daniel Ricciardo, lui ont permis de finir la course dans le top 15, au 12e rang selon le classement officiel.

« Ça va, on n'avait pas beaucoup de dégradation. Je pense qu'on a bien géré, a affirmé Stroll. C'est dommage qu'on ait dû faire deux stops. Je voulais faire un stop, mais c'était un peu limite. C'est dommage d'avoir manqué les points. »

Résultats du Grand Prix du Mexique :

  • 1. Max Verstappen (NED/Red Bull-TAG Heuer) en 1h38:28,851, à la moyenne de 186,038 km/h
  • 2. Sebastian Vettel (GER/Ferrari) à 17,316
  • 3. Kimi Raikkonen (FIN/Ferrari) à 49,914
  • 4. Lewis Hamilton (GBR/Mercedes-Benz) à 1:18,738
  • 5. Valtteri Bottas (FIN/Mercedes-Benz) à 1 tour
  • 6. Nico Hülkenberg (GER/Renault) à 2 tours
  • 7. Charles Leclerc (MON/Sauber-Ferrari) à 2 tours
  • 8. Stoffel Vandoorne (BEL/McLaren-Renault) à 2 tours
  • 9. Marcus Ericsson (SWE/Sauber-Ferrari) à 2 tours
  • 10. Pierre Gasly (FRA/Toro Rosso-Honda) à 2 tours
  • 11. Esteban Ocon (FRA/Force India-Mercedes-Benz) à 2 tours
  • 12. Lance Stroll (CAN/Williams-Mercedes-Benz) à 2 tours
  • 13. Sergey Sirotkin (RUS/Williams-Mercedes-Benz) à 2 tours
  • 14. Brendon Hartley (NZL/Toro Rosso-Honda) à 2 tour
  • 15. Kevin Magnussen (DEN/Haas-Ferrari) à 2 tours
  • 16. Romain Grosjean (FRA/Haas-Ferrari) à 3 tours

Meilleur tour en course : Valtteri Bottas (FIN/Mercedes-Benz) 1:18,741 au 65e tour, à la moyenne de 196,776 km/h

Abandons :

  • Fernando Alonso (ESP/McLaren-Renault) : moteur 4e tour
  • Carlos Sainz fils (ESP/Renault) : problème mécanique 29e tour
  • Sergio Pérez (MEX/Force India) : problème mécanique 39e tour
  • Daniel Ricciardo (AUS/Red Bull) : problème mécanique 62e tour

Course automobile

Sports