•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Lauriane Genest 6e du keirin, Hugo Barrette stoppé en huitièmes de finale du sprint à Milton

Hugo Barrette

Photo : Getty Images / Dan Mullan

Radio-Canada

À sa première Coupe du monde de cyclisme sur piste, la Québécoise de 20 ans Lauriane Genest s'est taillé une place en finale du keirin dimanche, à Milton, comme Hugo Barrette, la veille. Mais si le Madelinot est monté sur le podium samedi, la Lévisienne s'est contentée d'une 6e place, qui est tout de même au-delà des espérances.

« L’objectif c’était un top 10, en faisant partie de la grande finale à six, c’était encore mieux », a déclaré Genest à Radio-Canada après la finale.

La Québécoise s'était classée pour la finale après avoir fini 2e de sa vague de deuxième tour. Les trois premières étaient qualifiées. Au premier tour, Genest avait également pris le 2e rang.

« Je savais que ça allait se jouer entre 7e de la petite finale ou 5-6e de la grande finale. J’aurais pu faire mieux, mais de faire partie de la grande finale, c’était un bonus », a-t-elle ajouté.

C'est l'Américaine Madalyn Godby qui a remporté l'épreuve, un sprint lancé après une prise de vitesse de quelques tours du peloton derrière une moto. L'Australienne Stephanie Morton a décroché l'argent et la Colombienne Martha Bayona Pineda, le bronze.

Après l'exploit, la fatigue rattrape Hugo Barrette

Moins de 24 heures après avoir ébloui le public ontarien au keirin, le Québécois s'est arrêté en huitièmes de finale du sprint. Il a franchi le volet qualificatif, non sans difficulté.

Le Madelinot a livré une chaude bataille au Néerlandais Theo Bos, 12e des qualifications. Parti en lion, il s'est fait ravaler dans le dernier tour. Au coude à coude dans la dernière ligne droite, Bos l'a coiffé par 64 millièmes.

J'ai tout laissé [samedi au keirin], j'ai eu deux ou trois heures de sommeil. Étonnamment, j'avais quand même [de la force] dans les jambes aujourd'hui, j'allais quand même vite.

Le cycliste Hugo Barrette

« Lorsque j'étais sur l'adrénaline, c'était correct, mais quand elle est tombée, j'ai commencé à cogner des clous. Tu as beau boire du café, c'était terminé pour moi [...] Il savait que j'étais fatigué », a-t-il poursuivi.

Barrette s'était classé au 28e rang après avoir arrêté le chronomètre à 10 s 34/1000, lui donnant donc la dernière place des 16es de finale. Il a roulé sur une éponge de démarcation, une erreur qu'il a attribuée à la fatigue.

Joël Archambault a conclu au 33e échelon (10,301 s).

L'athlète olympique, présent aux Jeux de Rio en 2016 à l'épreuve du keirin, a vaincu au premier tour éliminatoire le Néo-Zélandais Ethan Mitchell, auteur du 5e temps en lever de rideau des compétitions.

À l'omnium, la Canadienne Allison Beveridge a terminé au 11e rang sur 24 cyclistes. C'est la Britannique Laura Kenny qui a gagné.

Cyclisme

Sports