•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Quatre 5es places pour les pistards canadiens à Milton

Le quatuor féminin de poursuite canadien

Le quatuor féminin de poursuite canadien

Photo : Getty Images / Dan Mullan

Radio-Canada

L'équipe canadienne a amorcé la première Coupe du monde de cyclisme sur piste à se tenir en sol canadien avec quatre 5es places, vendredi, à Milton.

À la poursuite féminine, le quatuor canadien composé d'Ariane Bonhomme, Annie Foreman-Mackey, Kinley Gibson et Stephanie Roorda n'a pas été en mesure de franchir le premier tour.

Après avoir terminé 5es des qualifications grâce à un chrono de 4 min 23 s 337/1000, les Canadiennes ont accédé au tour suivant contre les Japonaises. Même si elles ont remporté leur duel en 4:20,855, elles ont raté une place dans la finale pour le bronze par 0,3 s.

Les Anglaises ont devancé les Italiennes pour s'imposer en finale en poursuite par équipe. Les Néo-Zélandaises ont obtenu le bronze contre les Allemandes dans la petite finale.

Du côté masculin, l'équipe danoise s'est imposée en finale contre la Huub Wattbike Test Team. Les Anglais ont battu les Français dans la petite finale.

Le quatuor canadien composé de Jay Lamoureux, Derek Gee, Michael Foley et Adam Jamieson a également fini 5e.

Au scratch, la Russe Alexandra Goncarova a triomphé en solitaire après les 10 kilomètres de l'épreuve devant la Lithuanienne Olivija Baleisyte et l'Américaine Jennifer Valente. La Canadienne Allison Beveridge a pris le 5e rang.

Du côté des hommes, l'Ukrainien Vitaly Hryniv a remporté la course de 15 km devant l'Anglais Oliver Wood et le Grec Christos Volikakis. Le Canadien Evan Burtnik a aussi fini 5e.

Au sprint par équipe, la Québécoise Lauriane Genest a joint ses efforts à ceux de l’Ontarienne Amelia Walsh pour prendre le 12e rang des qualifications avec un chrono de 34,110 s.

Leur chrono ne leur a pas permis d’accéder au tour suivant puisque seules les huit premières équipes s’y qualifiaient.

« Il y a eu des erreurs techniques, donc ma coéquipière et moi n'avons pas eu la meilleure performance. Il y a certainement encore du travail à faire. Nous avons seulement fait quelques courses ensemble jusqu'à maintenant, donc je ne suis pas inquiète. Nous pourrons nous améliorer », a dit la Lévisienne.

« L'ambiance était incroyable. Ça m'a rappelé les sentiments que j’avais eus aux Jeux du Commonwealth et j'avais beaucoup aimé ces sentiments. »

Cyclisme sur piste

Sports