•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une Série mondiale comme au temps de Babe Ruth

Les Red Sox de Boston célèbrent leur victoire dans la série de championnat de l'Américaine contre les Astros de Houston.
Les Red Sox de Boston célèbrent leur victoire dans la série de championnat de l'Américaine contre les Astros de Houston. Photo: Getty Images / Bob Levey

C'est une Série mondiale de rêve pour les ligues majeures de baseball. Les Dodgers de Los Angeles affrontent les Red Sox de Boston, deux organisations avec de grandes traditions qui représentent les grands marchés des côtes est et ouest.

Un texte de Jean St-Onge

Même si les Dodgers en sont à leur 20e présence en grande finale et les Red Sox à leur 13e, les deux équipes ne se sont affrontées qu’une seule fois pour le titre.

C’était en 1916 et un jeune lanceur de 21 ans du nom de George « Babe » Ruth avait lancé un match complet de 14 manches pour permettre aux Red Sox de prendre une avance de 2-0 dans la série remportée par Boston en cinq matchs, contre les ancêtres des Dodgers, les Robins de Brooklyn.

Cent deux ans plus tard, les Red Sox doivent être considérés comme les favoris.

Après la meilleure saison de leur histoire, 108 victoires contre 54 défaites, ils ont éliminé successivement les Yankees de New York et les champions en titre, les Astros de Houston.

De leur côté, les Dodgers retournent en Série mondiale pour une deuxième année d’affilée.

Battus en 7 matchs par les Astros l’an dernier, les représentants de la Ligue nationale ont éliminé les Braves d’Atlanta et les Brewers de Milwaukee.

Même s’ils ont remporté 14 matchs de moins que les Red Sox cette année, il ne faut pas les compter pour battus.

Leur personnel de lanceurs, mené par le vétéran gaucher Clayton Kershaw, accorde un point mérité de moins par match que les Red Sox depuis le début des séries.

Clayton Kershaw rugit.Clayton Kershaw rugit. Photo : Getty Images / Sean M. Haffey

Les releveurs des Dodgers sont particulièrement coriaces et ont enregistré quatre des sept victoires de l’équipe.

Les Red Sox ont cependant la meilleure attaque du baseball. C’est l’équipe qui a marqué le plus de points en saison et dans les séries en 2018.

Si J.D. Martinez a été le grand meneur en saison avec 130 points produits, à peu près tous les joueurs ont apporté leur contribution dans les séries.

Jackie Bradley fils a connu une campagne très ordinaire, mais il s’est racheté en série de championnat. Il n’a peut-être inscrit que trois coups sûrs, mais ils lui ont valu 9 points produits. Son grand chelem lors du troisième match à Houston a porté un dur coup aux Astros.

Les lanceurs des Dodgers apprécieront certainement les trois matchs à domicile, où l’absence du frappeur désigné leur permettra un petit répit.

La série s’amorce mardi soir à Boston, là où les Dodgers n’ont pas mis les crampons depuis 2010.

Le programme de la Série mondiale :

  • Mardi 23 octobre 20 h 09 (HAE), Los Angeles à Boston
  • Mercredi 24 octobre 20 h 09, Los Angeles à Boston
  • Vendredi 26 octobre 20 h 09, Boston à Los Angeles
  • Samedi 27 octobre 20 h 09, Boston à Los Angeles
  • Dimanche 28 octobre 20 h 15, Boston à Los Angeles (si nécessaire)
  • Mardi 30 octobre 20 h 09, Los Angeles à Boston (si nécessaire)
  • Mercredi 31 octobre 20 h 09, Los Angeles à Boston (si nécessaire)

Baseball

Sports