•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’Impact défait le TFC et peut toujours rêver aux éliminatoires

Impact 2 - Toronto FC 0 : les faits saillants
La Presse canadienne

Un doublé d'Ignacio Piatti a temporairement sauvé la saison du Bleu-blanc-noir. L'Impact a vaincu le Toronto FC 2-0 dimanche, au stade Saputo, et a conservé ses chances de participer aux éliminatoires avec un match à jouer.

L’Argentin a libéré son équipe avec un tir de pénalité à la 74e minute. Le milieu de terrain a ensuite confirmé la victoire des siens avec son deuxième filet à la 89e.

L'Impact aurait pu subir l'élimination si le D.C. United et le Crew de Columbus avaient aussi gagné leur rencontre. United l'a fait en triomphant du New York City FC par le pointage de 3-1, mais le Crew s'est incliné 2-1 devant l'Orlando City SC.

Impact 2 - Toronto FC 0 : les commentaires de Samuel Piette

« Rod (Fanni) m'a chuchoté dans l'oreille pendant la mi-temps pour savoir c'était combien à Washington, mais ce n'était pas le moment de regarder nos téléphones et je ne crois pas que les entraîneurs auraient apprécié, a raconté le milieu de terrain Samuel Piette, avec un sourire en coin. Il ne fallait pas trop se soucier des autres pointages. »

Nous voulions gagner notre match. Ensuite, nous avons vu que Columbus a perdu à la dernière minute et nous sommes très contents. C'est bien d'avoir encore une lueur d'espoir.

Samuel Piette

La troupe de Rémi Garde a maintenant 46 points au classement dans l’Est, à 2 points du Crew de Columbus (13-11-9) au 6e et dernier rang donnant accès aux éliminatoires.

Les commentaires d'après-match de Rémi Garde

Avec un match au calendrier, le onze montréalais devra vaincre le Revolution de la Nouvelle-Angleterre la semaine prochaine et espérer un verdict nul ou une défaite du Crew face au Minnesota United.

Si jamais les deux équipes terminent la saison avec 49 points, l'Impact (14-15-4) obtiendrait son billet puisqu'il détiendrait l'avantage au chapitre des victoires.

« Ce n'est pas entre nos mains, mais on espère que le scénario d'aujourd'hui se répète dimanche prochain », a dit Piette.

L’Impact accède aux éliminatoires…

- s’il gagne en Nouvelle-Angleterre et que le Crew fait match nul ou perd contre le Minnesota à domicile;

L’Impact rate les éliminatoires…

- s’il gagne en Nouvelle-Angleterre et que le Crew gagne contre le Minnesota à domicile;

- s’il fait match nul ou perd, peu importe le résultat du Crew

Un dernier derby canadien fort en rebondissements

Pour rester dans la course, l'Impact devait battre le TFC (9-18-6) et son grand rival ne lui a pas rendu la tâche facile.

Sebastian Giovinco et Lucas Janson ont obtenu plusieurs occasions de marquer. Le gardien Evan Bush a dû réaliser quatre arrêts pour inscrire un 10e blanchissage cette saison.

Sebastian Giovinco Sebastian Giovinco Photo : USA Today Sports

« Ç'a été un match assez ouvert qui a basculé en notre faveur, a reconnu Garde. Nous ne pouvons pas dire que nous l'avons contrôlé du début à la fin, loin de là. J'espérais que nous n'allions pas regretter nos occasions ratées. J'ai senti mon groupe monter en puissance en deuxième mi-temps. Eux aussi, ils ont eu une ou deux occasions. Il a fallu un très bon Evan pour rester dans le match. »

Nous affrontions une bonne équipe et personne n'aime perdre un derby, que ce soit ici au Canada, en MLS ou ailleurs dans le monde.

Rémi Garde, entraîneur-chef de l'Impact de Montréal

Bush a eu de l'aide de son défenseur Bacary Sagna à la 66e minute. Le Français, qui a connu un fort match, a mis fin à une attaque dangereuse de Jonathan Osorio grâce à un superbe tacle glissé dans la surface de réparation.

L'arbitre a de plus refusé un but aux Montréalais en première période. Les reprises vidéo ont confirmé que Quincy Amarikwa était en position de hors-jeu tout juste avant que Rod Fanni touche la cible.

Il a aussi fallu une consultation vidéo pour que l'arbitre accorde le tir de pénalité qui a mené au premier but de Piatti.

« Pour moi, c'est de pire en pire, a dit l'entraîneur-chef torontois Greg Vanney. Une décision avait été prise, ce qui signifie que la reprise doit démontrer un geste clair et évident, mais il semble que la zone grise est pourtant de plus en plus grande. D'un autre côté, nous n'avions qu'à mieux gérer cette situation en dégageant plus rapidement le ballon. »

Soccer

Sports