•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'Impact n'a que le Toronto FC et la victoire en tête

L'entraîneur-chef de l'Impact répond à des questions en mêlée de presse.
Rémi Garde Photo: Radio-Canada
Radio-Canada

S'il n'est pas très encourageant, le portrait de la tâche à accomplir a le mérite d'être clair pour l'Impact de Montréal : gagner et espérer un faux pas des autres.

Un texte de Jean-François Chabot

Les autres sont le D.C. United, 6es dans l’Est avec quatre points d’avance, et le Crew de Columbus, qui campe au 5e rang avec une priorité de cinq points sur Montréal. Tout le monde a encore deux rencontres à disputer.

Si l’Impact (13-15-4) se cherche une motivation supplémentaire, il peut puiser dans le fait que le Toronto FC (9-17-6) sera l'équipe visiteuse, dimanche après-midi, pour le dernier match local de la saison au stade Saputo.

Un petit plus…

L’entraîneur Rémi Garde ne croit pas que ses joueurs ont besoin de cela pour y aller de leur meilleur effort.

On a six points à prendre, il n’y a pas discussion là-dessus. Les trois premiers contre Toronto sont obligatoires parce qu’il ne faudrait pas avoir un demi-soupçon de regrets à la suite de cette journée.

Rémi Garde

Il a ensuite admis que ses protégés souhaitaient peut-être venger la défaite de 3-1 subie dans la Ville Reine le 25 août dernier.

« On avait à cœur de bien faire quand on est allés là-bas, a dit Garde. Encore une fois, on a raté notre première demie. Notre début de match avait été très mauvais. Mais je pense qu’aujourd’hui, la principale motivation des joueurs doit être de gagner ce match. Et comme ce sera Toronto en face, il y aura effectivement ce soupçon de motivation en plus. »

Ignacio Piatti sait lui aussi que l’impact n’a plus droit à l’erreur.

Pour lui, si le Bleu-blanc-noir se retrouve dans cette situation précaire, ce n’est pas uniquement en raison du cuisant échec subi à Washington à la fin septembre.

« On n’a pas bien commencé la saison. On a ensuite gagné beaucoup de matchs. Mais dans ce match décisif contre United, nous n’avons pas bien joué. On a fait beaucoup d’erreurs. On a perdu. C’était le match le plus important qu’il ne fallait pas perdre », a indiqué Piatti.

« Nacho » semble se réjouir du fait que le match de dimanche, un derby comme il le dit, sera source de motivation.

Si cela doit être le dernier match de la saison à la maison, ce serait bien de laisser un bon souvenir aux partisans qui nous ont encouragés toute l’année.

Ignacio Piatti
Il y a un renard sur le terrain

Soccer

Sports