•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La conjointe d'Austin Watson vient à sa défense

 Austin Watson
Austin Watson Photo: Getty Images / Christian Petersen
Radio-Canada

La conjointe d'Austin Watson a voulu remettre les pendules à l'heure samedi.

Plusieurs médias ont diffusé une note attribuée à Jennifer Guardino, amie de cœur du joueur des Predators de Nashville, qui a été suspendu par la LNH pour violence conjugale.

Watson avait d’abord reçu une peine de 27 matchs au mois de septembre. L’Association des joueurs (AJLNH) a porté cette décision en appel. L’arbitre Shyam Das a réduit la peine à 18 rencontres.

La LNH n’a pas de politique écrite en matière de violence familiale. Chaque situation est abordée de façon individuelle.

Guardino a voulu d'abord donner son appui aux femmes qui sont victimes de telles situations. « Je tiens à exprimer ma compassion la plus sincère pour les victimes de violence conjugale, a écrit Guardino dans une note partagée sur Twitter. L’incident du 16 juin n’en était pas un. Austin Watson ne m’a jamais frappée ni maltraitée. Ce sont mon comportement et mon état d’ébriété qui ont mené à l’enquête de la police ce jour-là. »

« J’ai eu à me battre avec l’alcoolisme depuis des années et je suis membre très active des alcooliques anonymes. Nous avons mal géré la situation le 16 juin et nous savons que nous devons prendre de meilleures décisions à l’avenir », a-t-elle conclu.

Hockey

Sports