•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La réduction de la suspension à Austin Watson déçoit la LNH

 Austin Watson
Austin Watson Photo: Getty Images / Christian Petersen
La Presse canadienne

La LNH a critiqué la décision d'un arbitre de réduire la suspension imposée à l'attaquant des Predators de Nashville Austin Watson, qui a plaidé non coupable à une accusation de violence conjugale en juillet.

Watson a été suspendu pour 27 matchs par le commissaire de la LNH, Gary Bettman, le mois dernier. La LNH et l'Association des joueurs ont annoncé jeudi que l'arbitre Shyam Das avait réduit la suspension à 18 rencontres.

Dans un communiqué publié vendredi, la LNH a affirmé être « déçue par la décision de l'arbitre ».

« Nous croyons fermement que le droit de porter la cause en appel devant un arbitre n'a jamais eu comme objectif de servir de substitut au jugement du commissaire, particulièrement dans les cas reliés aux politiques de la ligue et à la définition des normes de conduite acceptable par les membres de la Ligue nationale de hockey », a ajouté la LNH dans le communiqué.

La LNH n'a pas de politique écrite en matière de violence conjugale et approche chaque cas de manière individuelle.

L'AJLNH a donné la réplique plus tard vendredi, affirmant qu'elle « prend la violence conjugale au sérieux et continue de travailler avec la LNH pour s'assurer que les joueurs sont éduqués au sujet de cet enjeu social important ».

« La convention collective offre aux joueurs le droit de porter en appel devant un arbitre impartial les sanctions imposées par la LNH pour des comportements hors glace. Il s'agit d'un droit essentiel qui encourage l'application de sanctions justes et constantes. »

Le 16 juin dernier, la police de Franklin avait arrêté le joueur des Predators, l'accusant d'avoir agressé sa conjointe à la suite d'une dispute dans une station-service. Watson avait fini par admettre qu'il l'avait effectivement bousculée. Les agents ont affirmé avoir aperçu des marques rouges sur la poitrine de sa conjointe, qui a affirmé qu'elles étaient le résultat des actions de Watson. Ce dernier avait plaidé non coupable à une accusation de violence conjugale le 24 juillet.

L'accusation sera abandonnée s'il s'engage dans un programme de déjudiciarisation. Watson sera sous probation pendant trois mois et participera à des programmes d'intervention.

Watson, 26 ans, est un ancien choix de premier tour qui a inscrit 14 buts et 5 aides en 76 matchs la saison dernière. Il a ajouté 5 buts et 3 aides en 13 rencontres lors des séries éliminatoires.

Il compte 23 buts et 24 aides en 216 matchs de saison dans la LNH, tous avec les Predators.

Hockey

Sports