•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

D.C. United gagne et se rapproche de l’Impact

D.C. United 2 - Fire 1 : les faits saillants
Radio-Canada

Wayne Rooney pourrait devenir une source de cauchemars récurrents pour les partisans de l'Impact de Montréal. L'Anglais a marqué deux fois contre le Fire de Chicago (8-17-7), dimanche, pour mener son équipe à la victoire 2-1.

L’attaquant de 32 ans porte son total de buts à 9 en 16 matchs dans la capitale américaine. Il en a inscrit 5 à ses 3 dernières rencontres.

Rooney a marqué une première fois à la 62e minute, puis a converti un tir de pénalité à la 81e minute.

Le joueur désigné de D.C. United (11-11-8) avait aussi marqué à la 21e minute, mais après le recours à la reprise vidéo, l’arbitre a annulé le but en raison d’une faute commise par Luciano Acosta.

L’ancien de l’Impact Raheem Edwards avait ouvert le pointage à la 51e minute pour Chicago.

Cette victoire de D.C. United permet à la troupe de Ben Olsen de s’approcher à deux points seulement de l’Impact de Montréal, détenteur du 6e rang dans l’Est avec deux matchs de plus à disputer. Les six premières formations se qualifient pour les éliminatoires de la MLS.

L’Impact disputera son prochain match le 21 octobre contre ses rivaux torontois. D’ici là, D.C. United affrontera Dallas samedi et Toronto le mercredi suivant.

Le suspense reste entier.

Avec les informations de Associated Press

Soccer

Sports