•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Jeux d’hiver de 2026 : plus que trois candidatures en lice, dont celle de Calgary

Thomas Bach en réunion avec le comité exécutif du CIO.
Thomas Bach en réunion avec le comité exécutif du CIO Photo: Getty Images / FABRICE COFFRINI

Le Comité international olympique (CIO) a choisi d'écarter la ville turque d'Erzurum et a réduit à trois le nombre de candidatures pour l'organisation des Jeux olympiques d'hiver en 2026. C'est ce qu'a annoncé jeudi le président du CIO Thomas Bach.

Le comité exécutif du CIO, réuni à Buenos Aires en Argentine, a retenu les candidatures de Calgary (Canada), du duo Milan/Cortina d'Ampezzo (Italie) et de Stockholm (Suède), a-t-il précisé.

Pour expliquer la décision de ne pas retenir Erzurum, le CIO a fourni cette explication :

« Les investissements dans les infrastructures telles que l'hébergement, les transports, l'énergie et les télécommunications seraient extrêmement élevés. Des investissements importants seraient également nécessaires dans les sites sportifs.

« La région a une expérience limitée dans l'accueil de grandes manifestations de sports d'hiver, et bénéficierait d'organiser d'autres événements comme des Coupes du monde, Championnats du monde et Jeux olympiques de la Jeunesse. »

Erzurum a organisé le Festival olympique d'hiver de la jeunesse européenne du 11 au 18 février 2017. Au total, 646 athlètes de 34 pays participaient à cette compétition de 9 sports.

Ils ne sont plus que trois

La liste des trois candidats doit encore être formellement validée à la session du CIO les 8 et 9 octobre. L'élection de la ville hôtesse est prévue en septembre 2019.

Thomas Bach a dit que ces trois candidatures avaient été retenues après la proposition du groupe de travail présidé par Juan Antonio Samaranch, vice-président du CIO et fils de l'ancien président espagnol.

Selon le CIO, Calgary « entretient l'héritage des Jeux de 1988 et peut tirer le meilleur parti des sites existants pour 2026 ».

« Calgary possède une expérience et une expertise précieuses dans l'organisation de compétitions de sports d'hiver et autres grands événements. La ville, la province et ses habitants ont un amour profond et une affinité pour les sports d'hiver. En concertation et en partenariat avec le CIO, Calgary a élaboré un concept et une vision des Jeux qui correspondent à la nouvelle ère de l'Agenda olympique 2020 et répondent aux objectifs à long terme de la ville », a-t-il ajouté.

Plusieurs villes, un temps intéressées, ont finalement renoncé à se porter candidates pour organiser les Jeux de 2026, faute de soutien populaire, comme Sion (Suisse) et Schladming/Graz (Autriche).

Un référendum populaire est prévu le 13 novembre à Calgary, et les derniers sondages montrent une égalité entre opposants et partisans.

La liste des villes candidates pour les Jeux de 2026 pourrait donc encore se réduire avant septembre 2019.

Avec les informations de Agence France-Presse, et La Presse canadienne

Sports