•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Ballou et d'autres jeunes loups ont la confiance de John Herdman

Il répond à des questions.

John Herdman

Photo : The Canadian Press / Mark Blinch

Radio-Canada

L'équipe masculine du Canada dispute son deuxième match des qualifications pour la Ligue des nations de la CONCACAF contre la Dominique, le 16 octobre, au BMO Field de Toronto. L'entraîneur-chef, John Herdman, a choisi huit joueurs de 21 ans ou moins, dont six adolescents.

L’objectif du Britannique de 43 ans est limpide : ramener son pays d’adoption en Coupe du monde en 2022 au Qatar. « On peut y arriver », affirme-t-il sans complexe.

Le Canada a d’ailleurs obtenu un résultat historique de 8-0 à son premier match de ces qualifications contre les îles Vierges américaines, en septembre.

Cette fois-ci, Herdman pourra encore compter sur les Alphonso Davies (17 ans, Whitecaps de Vancouver, transféré au Bayern de Munich), Liam Millar (19 ans, Liverpool FC, U-23) et Jonathan David (KAA La Gentoise), auteur de deux buts contre les îles Vierges américaines.

Mais un nouvel adolescent goûtera pour la première fois à la culture que veut inculquer Herdman. Après réflexion, le Montréalais Jean-Yves Ballou Tabla (19 ans, FC Barcelone B) a préféré la feuille d’érable à l’éléphant, emblème de l’équipe de la Côte d’Ivoire, son pays d’origine.

On lui a laissé du temps et de l’espace pour prendre sa décision. On voulait qu’il partage notre vision pour les Coupes du monde de 2022 et de 2026. On lui a donc fourni l’information dont il avait besoin. Il a aussi discuté avec un autre Montréalais, Zachary Brault-Guillard (19 ans, Olympique Lyonnais) qui fait aussi partie de ma formation élargie.

John Herdman

Le gardien de but torontois Alessandro Busti (18 ans, Juventus FC, U-23) a encore été rapatrié par l’entraîneur britannique. Il bataillera pour le poste avec le vétéran Simon Thomas et le gardien substitut de l’Impact de Montréal James Pantemis.

À l’autre bout du spectre, le milieu de terrain de 35 ans Atiba Hutchinson fera figure de mentor auprès des jeunes loups.

« Atiba est un spécimen sur le plan physique. Il est complètement engagé dans cette équipe et son corps ne fait qu’exécuter ce que son esprit demande », explique Herdman.

Hutchinson n’avait que 19 ans à sa première sélection nationale. Il en compte maintenant 78, au 5e rang des joueurs canadiens les plus sollicités. Le joueur de Besiktas n’a plus joué en équipe nationale depuis la victoire de 2-0 contre la Jamaïque en septembre 2017.

John Herdman trouve un bon équilibre dans la diversité d’expériences et d’aptitudes qu’offre son groupe de 23.

« Je veux que mon équipe comprenne que nous sommes encore très loin de ce que notre talent peut nous permettre d’accomplir. Nous avons tout ce qu’il faut. Je veux amener l’équipe là où personne ne nous imaginait », affirme l’entraîneur.

À l'issue de 68 matchs de qualification de la Ligue des nations de la CONCACAF, les 10 meilleures nations se tailleront une place pour la Gold Cup 2019, qui regroupera les équipes de 16 pays. Les six autres équipes sont celles qui ont participé au cinquième tour des éliminatoires de la Coupe du monde de 2018, soit le Mexique, les États-Unis, le Costa Rica, le Panama, le Honduras et Trinité-et-Tobago.

Le Canada occupe le 79e rang mondial. La Dominique, elle, est classée 177e à la FIFA.

Soccer

Sports