•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Canada peut-il offrir les mêmes bourses à ses médaillés olympiques et paralympiques?

L'équipe paralympique canadienne à Pyeongchang en 2018
L'équipe paralympique canadienne à Pyeongchang en 2018 Photo: Comité paralympique canadien

Pour l'instant, les médaillés paralympiques canadiens ne reçoivent... rien. Au lendemain de la décision du Comité olympique américain d'offrir aux médaillés des Jeux paralympiques les mêmes bourses qu'aux médaillés olympiques, le Canada se demande s'il a les moyens de faire la même chose.

Pourtant, les athlètes olympiques canadiens sont récompensés pour leur présence sur le podium, soit 20 000 $ pour une médaille d'or, 15 000 $ pour une d'argent et 10 000 $ pour une de bronze.

Ces bourses sont versées par la Fondation olympique, créée en 2007, qui tire entre autres ses ressources des profits générés par les Jeux olympiques d'hiver de 1988 à Calgary.

Le Canada s'est doté d'une Fondation paralympique, mais elle n'existe que depuis trois ans, et elle ne possède pas les fonds pour offrir des bonis aux médaillés.

Le nageur paralympique Benoît Huot a remporté 20 médailles et siège maintenant au conseil d'administration de la Fondation paralympique.

« Il était temps, lance Huot. On est en 2018. Ça nous envoie un signal. Ce serait le temps qu'on fasse la même chose que les Américains. »

« Il y a des raisons. On a investi dans le développement, dans la relève, mais il ne faut pas oublier les athlètes qui nous représentent si bien aux Jeux paralympiques. Ce serait la moindre des choses d'avoir l'équivalent de ce que reçoivent les médaillés olympiques canadiens », affirme-t-il.

« La fondation paralympique n'a pas les moyens d'offrir des bonis pour les médaillés, mais ça ne justifie pas qu'il faut trouver un moyen pour le faire. On vit dans un pays où on prône l'inclusion, l'égalité, la diversité, l'accessibilité, rappelle Benoît Huot. Et je compte bien saisir le conseil d'administration pour qu'on trouve un moyen d'offrir des bonis aux médaillés paralympiques aux prochains Jeux à Tokyo. »

La sénatrice et ancienne athlète paralympique Chantal Petitclerc a aussi réagi à la décision des États-Unis et, par ricochet, à la situation canadienne.

« Juste l’idée de dire une médaille paralympique aux États-Unis vaut la même chose qu’une médaille olympique, c’est fantastique, s'exclame-t-elle. Moi, ça fait 10 ans que j’ai pris ma retraite, mais j’en aurais rêvé. On devrait essayer de faire la même chose. En fait, ça devrait être un objectif au Canada. »

Il est selon elle difficile de comparer ce qui se passe dans les deux pays, car contrairement à la structure américaine, le Comité olympique canadien (COC) et le Comité paralympique (CPC) sont deux entités indépendantes.

Chantal Petitclerc propose que ce soit plutôt un organisme comme Sport Canada qui distribue les bourses, pour éviter qu'il y ait disparité de moyens entre le COC et le CPC.

« Qui devrait faire le chèque, se demande-t-elle. Est-ce que ça devrait être les comités olympique et paralympique, est-ce que ça devrait être Sport Canada, le gouvernement ou le privé? Je n'ai pas la réponse. Je pense qu’idéalement, si le CPC avait les moyens, se donnait les moyens, ce serait la façon facile de faire. »

Chantal Petitclerc rappelle tout de même que le Canada ne laisse pas tomber ses athlètes paralympiques. Loin de là.

« Au Canada, on a un système de brevet qui donne des sous tous les mois à des centaines d’athlètes olympiques et paralympiques qui font partie de l'équipe nationale, rappelle l'ancienne médaillée paralympique, ce qui n’existe pas aux États-Unis. Au Canada, notre système sportif est beaucoup plus global. On ne s’occupe pas juste de nos médaillés. »

Les prochains Jeux paralympiques auront lieu dans la foulée des JO du 25 août au 6 septembre 2020. Et à ce moment-là, les médailles paralympiques vaudront peut-être un peu plus qu'aujourd'hui.

(Avec les informations recueillies par Marie Malchelosse)

Jeux paralympiques

Sports