•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Félix Auger-Aliassime s'offre une grosse pointure en Chine

Félix Auger-Aliassime s'offre une grosse pointure en Chine

Félix Auger-Aliassime s'est payé un joueur du top 25 mondial au deuxième tour du tournoi de Chengdu, en Chine, mercredi. Le Québécois de 18 ans l'a emporté 7-6 (7/2), 5-7 et 6-4 sur le Sud-Coréen Hyeon Chung, 2e tête de série et 23e joueur à l'ATP.

Il participera pour la première fois aux quarts de finale d’un tournoi du circuit de l’ATP. Auger-Aliassime a atteint cette étape d’une compétition professionnelle à 21 reprises, mais toujours dans les tournois Challenger ou de l'ITF.

« C'est bien. J’avais pour objectif cette saison d'aller loin dans un tournoi ATP 250 ou 500, a-t-il dit au site web de l'ATP. Voilà que je suis en quarts de finale, et ce n’est pas terminé. »

Auger-Aliassime a eu l'occasion de conclure le match en deuxième manche, mais sans succès. Il n'a pas raté sa chance au service à 5-4 dans la troisième, qu’il avait d’ailleurs amorcée avec un bris.

Quelques détails ont fait pencher la balance dans cette rencontre chaudement disputée.

Le jeune Québécois a été un peu plus efficace au service. Il a gagné 67 % de ses points dans cette situation contre 62 % pour son rival sud-coréen. Au total, Chung n’a remporté que huit points de moins que son rival.

« Il faut croire en soi-même pour gagner un match comme celui-là, pour jouer contre un tel joueur, a souligné Auger-Aliassime. Je voulais tout donner dans chaque point et me tourner vers mes forces. La clé aujourd'hui a été mon service. J'ai aussi été en mesure de dicter le rythme des échanges et de rester solide sur le plan mental. Ç'a été payant. »

Au bout de 2 h 36 min de jeu, Auger-Aliassime a pris rendez-vous en quarts avec le 123e joueur mondial, l’Australien Bernard Tomic, issu des qualifications. Auger-Aliassime, qui a reçu un billet pour le tableau principal à titre de joueur repêché (« lucky loser ») des qualifications, occupe le 147e rang à l’ATP.

Il a aussi vaincu un joueur du top 25, le Français Lucas Pouille, à son premier match à la Coupe Rogers, à Toronto, plus tôt cet été.

Exit Pospisil

L'autre Canadien en lice, Vasek Pospisil, s'est lui incliné au deuxième tour. La 86e raquette mondiale a plié l'échine 7-6 (7/4), 4-6 et 6-7 (0/7) devant le Portugais Joao Sousa, classé 50e.

Dans un duel de 2:49, Pospisil s’est avoué vaincu même s’il a dominé son adversaire 17-2 au chapitre des as.

Il a commis plus de doubles fautes (6 contre 3), en plus de voir son adversaire inscrire davantage de points avec ses premières balles de service (82 % contre 70 %).

Avec les informations de La Presse canadienne

Tennis

Sports