•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Suzuki retranché par le Canadien, Kotkaniemi reste et gagne en confiance

Nick Suzuki à l'entraînement avec le Canadien
Nick Suzuki se rapportera à Owen Sound. Photo: La Presse canadienne / Paul Chiasson
Radio-Canada

Nick Suzuki n'entreprendra pas la saison avec le Canadien. L'attaquant de 19 ans, joueur clé de l'échange de Max Pacioretty, a été retranché mardi. Jesperi Kotkaniemi, lui, respire la confiance et poursuit son audition.

Un texte de Michel Chabot

Suzuki, 19 ans, était en uniforme dans le match qu’a gagné 5-1 le Tricolore, lundi, à Toronto. En deux matchs préparatoires, il a récolté une mention d'aide, tiré quatre fois au but et maintenu un différentiel de -1.

Il se rapportera maintenant à son équipe junior, l'Attack d'Owen Sound, en Ontario.

« On a aimé ce qu’on a vu. Par contre, nous croyons sincèrement que c’était mieux pour lui de retourner chez les juniors, a expliqué l'entraîneur-chef Claude Julien. Il risque d’être avec Équipe Canada junior aussi… Une bonne expérience. J’ai aimé ses habiletés et, durant le camp, on a vu une amélioration. C’est un jeune qui a une vision incroyable. »

Suzuki luttait pour un poste de centre avec un autre espoir, Jesperi Kotkaniemi, premier choix de l’équipe au dernier repêchage, qui lui poursuit son aventure à Montréal.

Le Finlandais de 18 ans se dit de plus en plus à l'aise sur les petites patinoires nord-américaines et son niveau de confiance est également en hausse.

« Je sais que je suis un bon joueur et, habituellement, les bons joueurs peuvent évoluer dans différents styles de jeu, a-t-il dit. Et je m’habitue au jeu d'ici. C’est agréable d’être encore dans ce vestiaire, avec les grands. »

Kotkaniemi voudrait s'améliorer pour ce qui est du jeu physique et des batailles pour la possession de la rondelle. Il confie toutefois, avec candeur, qu'il se sent à sa place depuis le début des matchs préparatoires.

« Ils ne sont pas aussi gros que je le croyais auparavant, a dit la recrue au sujet des adversaires qu'il a affrontés jusqu'ici. Je me débrouille bien face à eux. »

Joel Ward libéré

Joel Ward, 37 ans, vétéran de 726 matchs dans la LNH, se retrouve sans équipe après avoir été libéré.

Les défenseurs tchèques Michal Moravcik et David Sklenicka, les deux autres victimes des suppressions d’effectifs, se rapporteront quant à eux au Rocket de Laval, club-école du CH.

Des joueurs soulagés

Michael Chaput poursuit son séjour à Montréal, à sa grande satisfaction. Bien qu'il souhaite impressionner encore davantage l'état-major du Canadien, l'attaquant de 26 ans constate que son niveau de jeu est tout de même à la hauteur de ses attentes.

« Si je pouvais jouer un match parfait, ce serait agréable, a-t-il dit. Ne pas commettre de revirements ou une passe que j’aurais aimé mieux faire. Hier, j’ai eu des occasions de marquer, j’aurais aimé avoir un but, c’est sûr. Mais tu ne peux pas toujours être parfait et je dois juste continuer comme ça. »

Jacob De La Rose, auteur d'un but contre les Capitals à Québec, n'est pas le plus flamboyant, mais Julien apprécie son travail, surtout depuis la fin de saison dernière. Mais en début de campagne, l'entraîneur-chef rappelle que les dirigeants de l'équipe étaient sceptiques quant à ses performances.

Il s’implique beaucoup mieux que l’an passé. On sait qu’il est gros, qu’il patine bien et qu’il a un bon lancer. L’an passé, par moments, on voyait un joueur sur la patinoire. Mais à la fin du match, on se demandait ce qu’il avait apporté.

Claude Julien, entraîneur-chef du Canadien

Fort de 119 matchs dans la LNH, le Suédois choisi au deuxième tour en 2013 reste tout de même prudent quant à ses chances de commencer la saison à Montréal. Il admet avoir encore des choses à prouver.

« Je pense que tout le monde se sent comme ça ici, a dit De La Rose. Il y a beaucoup de bons joueurs ici, et seulement quelques postes à pourvoir. Tu dois saisir toutes les chances que tu obtiens. »

Hockey

Sports