•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

« Beaucoup de personnes pensaient que je n’étais pas un joueur de la LNH » - Paul Byron

Paul Byron
Paul Byron Photo: Getty Images / Minas Panagiotakis

Paul Byron a commenté la prolongation de contrat qu'il a signée dimanche avec le Canadien. Le valeureux petit attaquant est soulagé et heureux de la confiance dont a fait preuve l'organisation montréalaise à son égard.

Un texte de Michel Chabot

« Je suis tellement content, ça fait plusieurs années que je travaille fort pour ça, a dit Byron. C’est une bonne sensation. Je vais continuer de travailler fort pour prouver que c’était la bonne chose à faire. »

Auteur de plus de 20 buts à chacune des deux dernières saisons, ce choix de 6e tour des Sabres de Buffalo en 2007 aurait pu se décourager avant de connaître du succès. Échangé aux Flames de Calgary en 2011, il a été soumis au ballottage quatre ans plus tard.

Ensuite repêché par le CH, l’Ottavien de 29 ans a toujours su garder la foi en ses habiletés.

Beaucoup de personnes pensaient que je n’étais pas un joueur de la Ligue nationale. J’ai continué à travailler fort, j’avais confiance en moi. Quand j’ai eu une occasion de jouer ici, je l’ai prise.

Paul Byron

« Il joue plus comme un gars de six pieds (1,83 m) et plus. On l’a vu dans un match, il n’a pas eu peur de se défendre, a relaté Claude Julien, faisant référence à son combat contre Jonathan Huberdeau des Panthers de la Floride.

« Paul a beaucoup de qualités, c’est une inspiration pour plusieurs et pour l’équipe aussi, par ses performances, son éthique de travail et son dévouement. Je suis très heureux pour lui. C’est un contrat qui est très mérité. »

« Il a tellement de vitesse, a déclaré son ami et coéquipier Charles Hudon. Quand on joue des matchs intraéquipe, nous n’aimons pas jouer contre lui. C’est dur de l’affronter. Il amène beaucoup de hargne dans le jeu, surtout quand il joue avec [Brendan] Gallagher, ça fait un bon duo. Nous sommes tous contents pour lui. »

Byron se réjouit également que cette entente soit survenue avant que la campagne s’amorce.

« C’est du poids enlevé de mes épaules, a-t-il admis. Je n’aime pas parler de ça, c’est une distraction. Quand tu as un mauvais match, tu y penses. D’avoir signé avant la saison, je peux jouer et me concentrer sur le hockey. »

Hockey

Sports