•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

LNH à Seattle : la Ville donne le feu vert aux promoteurs

Seattle espère avoir son équipe de hockey professionnelle d'ici 2020.
La ville de Seattle espère l'arrivée de la LNH pour la saison 2020. Photo: AFP / Getty Images / OMAR TORRES
Radio-Canada

Un obstacle a été levé pour le groupe de promoteurs qui souhaite voir une équipe de la LNH s'établir à Seattle dès la saison 2020-2021 : le conseil municipal a approuvé à l'unanimité, lundi, le plan de rénovation de 700 millions de dollars du Key Arena. La facture sera payée grâce à des fonds privés.

Un texte de Valérie Gamache

« Un jour nouveau se lève pour Seattle », a déclaré la conseillère municipale Debora Juarez. Le vote s’est fait devant une salle du conseil municipal pleine à craquer d'amateurs de hockey.

Cinq jeunes hommes posent tout sourire avec des chandails de sports mauve et or sur lesquels il est inscrit la lettre W.Les amateurs sont impatients de voir une équipe de la LNH évoluer à Seattle. Photo : Radio-Canada / Valérie Gamache

Objectif LNH : les prochaines étapes

Dès la semaine prochaine, les promoteurs de l'équipe de Seattle se rendront à New York pour la réunion du comité exécutif des gouverneurs de la LNH. Ils présenteront de façon plus officielle leur projet.

Aucune décision ne sera prise à l’issue de cette rencontre, mais il s’agit tout de même d’une étape importante, explique le chroniqueur sportif du Seattle Times, Geoff Baker.

La façade d'un aréna de sports avec des grandes fenêtres et une énorme arche en béton blanc. Le Key Arena a été inauguré en 1962. Son toit a été désigné comme un bâtiment historique à préserver, ce qui a fait grimper le coût des travaux de rénovations à 700 millions $US. Photo : Radio-Canada / Valérie Gamache

« Le 2 octobre, si Gary Bettman sort de la réunion et dit : "Oui, on croit que Seattle c’est très bien.", ce ne sera pas officiel, mais ce sera presque officiel », dit-il.

Il n’y a aucun cas dans l’histoire où les gouverneurs n’ont pas suivi les recommandations de leur comité exécutif. Si le comité fait une recommandation, ce sera un fait accompli.

Geoff Baker, chroniqueur sportif au « Seattle Times »

Bon pour les Canucks, mais de mauvais augure pour le retour des Nordiques

Les Canucks de Vancouver devraient bénéficier de l’arrivée d’une nouvelle équipe à Seattle, ce qui créerait une nouvelle rivalité.

Cette équipe apportera un nouveau souffle dans le marché vancouvérois parce que les partisans des Canucks seront à une distance raisonnable de leurs adversaires, estime Geoff Baker.

Actuellement, il y a une rivalité avec les Oilers d'Edmonton et les Flames de Calgary, mais il faut prendre un avion pour aller d’une ville à l’autre. Ici, on peut sauter dans une voiture et on sera dans l’autre ville en trois heures et demie.

Geoff Baker, chroniqueur sportif au Seattle Times

À Seattle, on est persuadé que la LNH a tout à gagner avec de la création d'une équipe d’expansion dans l’État de Washington puisqu’il n’y a aucune équipe dans le nord-ouest des États-Unis. L’équipe de Seattle sera donc aussi l’équipe de l’État de l'Oregon, du Montana et de l’Idaho, espère-t-on. Un immense marché à développer.

Le retour des Nordiques à Québec est de moins en moins espéré par la population de Québec.Le retour des Nordiques à Québec est de moins en moins espéré par la population de Québec. Photo : Radio-Canada

Une réalité qui n'est pas celle du marché de la ville de Québec, où l’on espère toujours le retour des Nordiques.

« Je crois que l’attitude de la ligue, c’est de dire qu’on a déjà une équipe au Québec. On a le Canadien de Montréal et honnêtement, combien d’argent on va gagner de plus en mettant une équipe à Québec? Il y a une limite des dollars qu’on peut gagner au Québec » conclut M. Baker, qui ne doute pas du succès de foule que pourrait susciter le retour d’une équipe dans la capitale québécoise.

Hockey

Sports