•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Björn Borg et John McEnroe se retrouvent à la Coupe Laver

Björn Borg et John McEnroe à la présentation de la Coupe Laver à Chicago
Björn Borg et John McEnroe Photo: Getty Images / Stacy Revere
Radio-Canada

La Coupe Laver, en hommage au grand joueur australien Rod Laver, oppose à partir de vendredi à Chicago l'Europe et le reste du monde, deux équipes de six joueurs dirigées par Björn Borg et John McEnroe.

Le Suédois aura sous la main le Suisse Roger Federer (no 2 mondial), le Serbe Novak Djokovic, vainqueur en 2018 de Wimbledon et des Internationaux des États-Unis, l'Allemand Alexander Zverev (no 5), le Bulgare Grigor Dimitrov (no 7), le Belge David Goffin (no 11) et le Britannique Kyle Edmund (no 16).

John McEnroe sera le capitaine de l'équipe du reste du monde avec le Sud-Africain Kevin Anderson (no 9), les Américains John Isner (no 10), Jack Sock (no 17) et Frances Tiafoe (no 40), l'Argentin Diego Schwartzman (no 14) et l'Australien Nick Kyrgios (no 27).

Sur papier, l'Europe, qui défendra son titre sans l'Espagnol Rafael Nadal, semble favorite.

Roger Federer répond à une question lors de la présentation des équipes à Chicago. À gauche du trophée, l'Australien Rod Laver.Agrandir l’imageRoger Federer répond à une question lors de la présentation des équipes à Chicago. À gauche du trophée, l'Australien Rod Laver. Photo : Getty Images / Clive Brunskill

Lors de la présentation des équipes, Federer et Djokovic étaient d'accord pour dire que la Coupe Laver brisait la monotonie du tennis.

« J'aime l'idée qu'on puisse être rivaux toute la saison, et qu'on soit associés le temps d'un week-end », a expliqué Federer.

Absent de la première édition, Djokovic ne voulait pas manquer cette année ce rendez-vous. « J'avais regardé l'épreuve à la télé l'an dernier, j'avais aimé l'esprit d'équipe, c'est ce qui manque un peu au tennis », a expliqué le joueur serbe.

La nouvelle mouture de la Coupe Davis pourrait faire de l'ombre à la Coupe Laver en 2019. Sans compter le retour attendu en janvier 2020 de la Coupe du monde par équipe de l'ATP.

L'homme aux 20 titres majeurs, qui est à l'origine de la création de la Coupe Laver, a déjà annoncé que l'édition 2019, selon le principe de l'alternance, aurait lieu à Genève.

« Ce qui est positif, c'est que tout le monde à l'ATP, à la Fédération internationale de tennis (ITF) et à la Coupe Laver va devoir s'asseoir à la même table et écouter ce que les autres ont à dire, les prochaines semaines devraient être intéressantes », a-t-il affirmé.

Sur ciment noir

La compétition se dispute sur trois jours sur un terrain en ciment noir, avec trois simples et un double par jour. Une victoire rapporte un point le premier jour, deux points le deuxième jour et trois points le dernier jour.

Chaque match se dispute au meilleur des trois manches. La troisième est un bris d'égalité à 10 points.

La première équipe qui totalise 13 points remporte la Coupe Laver.

Chaque joueur doit participer à au moins un simple lors des deux premiers jours, mais aucun ne peut jouer plus de deux simples durant la compétition.

Au moins quatre des six athlètes doivent être alignés en double, mais deux d'entre eux ne peuvent jouer qu'une fois ensemble, sauf pour le match décisif si la marque est de 12 à 12.

L'Europe avait remporté l'édition inaugurale 15-9.

Le premier titre de la Coupe Rod Laver à Équipe EuropeLe premier titre de la Coupe Rod Laver à Équipe Europe Photo : Getty Images / Julian Finney

Tennis

Sports