•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les Alouettes peuvent compter sur la défense

Il plaque Jeremiah Johnson.
Hénoc Muamba Photo: The Canadian Press / DARRYL DYCK
Radio-Canada

Même si l'on parle presque uniquement des quarts des Alouettes depuis quelques semaines, c'est la progression de la défense qui a permis à l'équipe montréalaise de gagner deux de ses trois derniers matchs.

Un texte de Jean St-Onge

Les Alouettes vont tenter de venger une de leurs pires défaites de la saison contre les Blue Bombers vendredi soir.

Les Bombers ont servi une correction de 56-10 aux Moineaux avec 588 verges d’attaque, menée par Chris Streveler, un quart à son premier départ au football professionnel.

Tant pour les points que pour les verges accordées, ce sont des sommets cette année contre Montréal.

Pendant la première moitié de la saison, les Alouettes ont donné en moyenne 34 points et 458 verges à l’adversaire. Au cours des trois derniers matchs, les Moineaux ont limité leurs adversaires à 323 verges et 22 points.

C'est 125 verges et 12 points de moins par match!

En plus, il faudrait enlever les 14 points accordés par l’attaque montréalaise après des interceptions contre la Colombie-Britannique.

Selon le coordonnateur de l’unité défensive Rich Stubler, la stabilité au sein du personnel défensif depuis quelques semaines a aidé à faire progresser du groupe. Et le répit permis par l’attaque qui a fait grimper son temps de possession n’a pas nui non plus.

Le vétéran Hénoc Muamba abonde dans le même sens. Ce n’est pas le système de jeu qui a changé, c’est la cohésion.

« La réalité, c’est que rien n’a changé. Il y a plus de chimie entre nous. On se parle plus, on se comprend plus. Je sais comment Chris (Ackie) joue, il sait comment je joue. Je sais comment Chip (Cox) joue, il sait comment je joue. »

Sur les 12 partants de l’unité défensive vendredi, seulement 6 étaient là l’an dernier. Cela inclut Gabriel Knapton et Tevaughn Campbell qui viennent de revenir avec l’équipe.

Campbell est un demi de coin qui impressionne depuis son retour. Acquis en catastrophe quand les Alouettes manquaient de joueurs canadiens l’an dernier, il répond finalement aux attentes placées en lui par Stubler par les Stampeders au repêchage de 2015.

« Je suis monté sur la table pour qu’on le repêche. Il est le seul joueur que j’ai vu dans tous les repêchages canadiens qui peut jouer demi de coin. Avec les Stampeders, il a joué deux ou trois matchs. Il était réserviste à sa première année. »

« Il avait été excellent dans les unités spéciales et il pouvait courir comme un chevreuil. Puis, ils l’ont échangé en Saskatchewan. »

« Ici, l’an dernier, il était simplement dans un système de jeu qui ne lui convenait pas. Maintenant, il est heureux et fait ce qu’il doit faire. »

La ligne défensive fait aussi de l’excellent travail, malgré le départ de Jamaal Westerman, échangé aux Tiger-Cats.

L’arrivée du grand Ryan Brown au milieu de la ligne semble avoir donné un élan.

Brown n’a pas le physique typique d’un plaqueur. Il mesure près de 1,95 m (6 pi 5 po) et pèse moins de 127 kg (280 lb). Néanmoins, il a trois sacs et a rabattu quelques passes avec ses longs bras.

L’attaque en quête de cohésion

Menée principalement par Johnny Manziel pour un deuxième jour d’affilée, l’attaque montréalaise a pris plusieurs minutes à se mettre en marche.

Plusieurs passes, qui avaient l’air bien lancées, n’ont pu être captées lors des exercices près de la ligne des buts.

Quand Manziel a commencé à viser Eugene Lewis et B.J. Cunningham, le rythme s’est amélioré.

Tyrell Sutton s’est de nouveau entraîné avec ses coéquipiers, même si, en théorie, il ne devrait pas être en uniforme vendredi.

Son remplaçant, William Stanback, s’en est très bien tiré dans les quatre derniers matchs comme l’indique sa moyenne de 6,5 verges par course.

Matt Nichols aux commandes de l’attaque des Bombers

À Winnipeg, l’entraîneur-chef Michael O’Shea a confirmé que Matt Nichols serait le quart partant.

Les Blue Bombers ont perdu leurs quatre derniers matchs et, au cours de cette vilaine séquence, Nichols a lancé quatre passes de touché contre huit interceptions.

Le réserviste Chris Streveler a été étincelant contre les Alouettes en début de saison, mais n’a pas été aussi efficace depuis ce temps.

Football

Sports