•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

JO 2026 : Sapporo retire sa candidature en raison du séisme et vise 2030

Un athlète en plein vol lors d'une compétition de saut à skis à Sapporo au Japon
Sapporo, ville de sports d'hiver Photo: Getty Images / TOSHIFUMI KITAMURA
Agence France-Presse

La ville japonaise de Sapporo ne sera pas candidate pour les Jeux olympiques d'hiver de 2026, mais plutôt pour ceux de 2030, en raison des énormes dégâts provoqués par le récent séisme survenu sur l'île d'Hokkaido au début du mois de septembre, a annoncé lundi le Comité international olympique (CIO).

« 2030 serait une date préférable pour accueillir les Jeux », avait déclaré la semaine dernière Akihiro Okumura, le porte-parole de la candidature de la ville.

Le CIO a confirmé ce changement après une réunion lundi à Lausanne avec les représentants du Comité olympique japonais et de Sapporo.

« Le Comité olympique japonais et le CIO ont convenu que Sapporo ne figurerait pas sur la liste des villes candidates pour les JO d'hiver de 2026 et que le travail déjà engagé se poursuivrait en vue de ceux de 2030 », a expliqué le CIO dans un communiqué.

« Le CIO comprend qu'après le séisme dans la région, la priorité est à la reconstruction morale et matérielle, mais il a beaucoup apprécié la persistance d'un engagement fort de la ville en tant que futur hôte des Jeux olympiques d'hiver », poursuit le Comité.

« La ville de Sapporo et le Comité japonais ont bien insisté sur leur fort intérêt pour la candidature de 2030 », ajoute le CIO.

Il reste donc quatre villes intéressées à l'organisation des Jeux de 2026 : Calgary, Erzurum (Turquie), Stockholm et un trio italien Milan/Turin/Cortina d'Ampezzo.

Début octobre, la session du CIO, réunie à Buenos Aires, invitera, sur recommandation de la commission exécutive, un certain nombre de villes intéressées à officiellement devenir candidates.

Divorce à l’italienne?

À l’approche du délai fixé par le CIO pour officialiser les candidatures pour l’obtention des Jeux de 2026, un conflit a éclaté en Italie et le ménage à trois entre Milan, Turin et Cortina d'Ampezzo serait en péril.

Selon le quotidien La Republica, le responsable des sports pour le gouvernement, Simone Valente, serait en conflit ouvert avec le maire de Milan, Giuseppe Sala, qui revendique que sa ville soit la figure de proue de la candidature italienne.

Pour le responsable du gouvernement, cette position est en totale contradiction avec l’entente commune prise au cours de la récente réunion entre les trois villes. Simone Valente menace ouvertement de retirer la candidature du pays si Milan ne change pas sa position. Le maire Sala, quant à lui, revendique la stature internationale de Milan pour réclamer que la publicité olympique soit orientée principalement sur sa ville.

Selon La Republica, les deux parties seraient au bord de la rupture et la menace du retrait de la candidature italienne est bien réelle.

Sports