•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Simon Yates pose une main sur la couronne de la Vuelta

Le Britannique Simon Yates franchit le fil d'arrivée de la 20e étape du Tour d'Espagne.
Le Britannique Simon Yates devrait succéder à son compatriote Chris Froome comme vainqueur de la Vuelta. Photo: Getty Images / AFP/Ander Gillenea
Agence France-Presse

Le Britannique Simon Yates (Mitchelton-Scott) s'est assuré samedi de remporter, sauf accident, le Tour d'Espagne de 2018 après la 20e étape conclue au sommet du col de la Gallina (Andorre), où l'Espagnol Enric Mas (Quick-Step) s'est imposé en 2 h 59 min 30 s à la veille de l'arrivée à Madrid.

Yates, porteur du maillot rouge pendant 10 jours, a géré son effort dans cette étape reine comportant six ascensions répertoriées. L’Anglais de 26 ans a terminé à la 3e place de l’étape, 0:23 derrière Mas et le Colombien Miguel Angel Lopez, qui devraient l’accompagner dans cet ordre sur le podium final dimanche.

L’Espagnol Alejandro Valverde, 2e du classement général au départ de l’étape, est désormais à 4:28 de Yates, qui va succéder au palmarès de la Vuelta à son compatriote Chris Froome, sacré en 2017.

Le Canadien Michael Woods a pris le 20e rang de l’étape, à 5:45 du vainqueur. Il occupe la 34e position au classement général, à 1:22:33 du meneur. Son compatriote Antoine Duchesne, 111e de l'étape, est 126e au classement général à 4:28:00 de Yates.

C’est un bel aboutissement pour Yates d’avoir réussi à ramener le maillot rouge jusqu’à l’arrivée à Madrid : en mai dernier, le Britannique, longtemps porteur du maillot rose de leader du Tour d’Italie, avait craqué lors de la dernière semaine.

Il a su cette fois mieux maîtriser ses efforts. Yates a pris le pouvoir en remportant la 14e étape à Les Praeres avant d’écœurer la concurrence en montagne.

Avec ce probable triomphe de Yates, la Grande-Bretagne aura gagné cette saison les trois grands tours de trois semaines, après Chris Froome en Italie puis Geraint Thomas en France, symbole des lourds investissements britanniques dans cette discipline.

Par le passé, l’Espagne (en 2008) et la France (en 1964) avaient déjà réussi un tel carton plein au Giro, au Tour et à la Vuelta la même année.

Dimanche, la 21e et dernière étape devrait se résumer à une traditionnelle procession suivie d’un sprint massif entre Alcorcon et Madrid (100,9 km), avec 11 tours d’un circuit urbain qui s’achève sur le Paseo del Prado, tout près du musée du même nom qui fête son bicentenaire.

Cyclisme

Sports