•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Victoire cruciale du Canada face au Brésil aux qualifications de la Coupe du monde

Kelly Olynyk (à gauche) et Augusto Lima

Kelly Olynyk (à gauche) et Augusto Lima

Photo : La Presse canadienne / Graham Hughes

Radio-Canada

Inspiré par une solide performance du grand Kelly Olynyk du Heat de Miami, le Canada a vaincu le Brésil 85-77 pour bien amorcer la deuxième phase des qualifications de la Coupe du monde 2019.

Un texte de Jean St-Onge

Avec une fiche de 6-1, le Canada se retrouve à égalité avec le Venezuela au 1er rang du groupe F avec cinq matchs à jouer.

Le Brésil (5-2) se retrouve quant à lui au 3e rang à égalité avec la République dominicaine.

Les trois premières équipes du groupe accéderont directement à la Coupe du monde qui se tiendra en Chine du 31 août au 15 septembre 2019.

Les 4512 spectateurs présents à Laval ont pu voir l'équipe nationale avec ses joueurs de la NBA pour la dernière fois avant un bout de temps.

Les Olynyk, Joseph, Thompson et autres ne feront pas le voyage au Chili pour le match de lundi et ne se seront pas disponibles pour les fenêtres de novembre et de février.

Olynyk a fini le match avec 20 points et 19 rebonds.

Son coéquipier Cory Joseph lui a d'ailleurs rendu hommage après le match.

« Il a le sens du jeu de la FIBA. Il est toujours en pleine maîtrise. Il est très habile et cadre très bien dans l'équipe. »

Joseph, un ancien des Raptors qui évolue maintenant avec les Pacers de l'Indiana, a été le distributeur par excellence avec 10 mentions d'assistance. Il a aussi été le deuxième meilleur marqueur des siens en accumulant 16 points.

Il a bien été appuyé par Kevin Pangos, un Ontarien qui évolue en Europe.

L'ancien garde de l'Université Gonzaga n'a passé que quelques jours avec l'équipe nationale. Il retournera maintenant en Espagne, car il a signé un contrat avec l'équipe de basketball de la prestigieuse organisation du FC Barcelone.

Le Canada mène le jeu

Selon l'entraîneur du Brésil, le Croate Aleksandar Petrovic, les Canadiens ont profité d'une bonne séquence en ouverture et de quelques ratés du Brésil au début de la deuxième demie pour prendre les commandes du match.

Il n'a pas voulu blâmer les officiels, mais il a quand même noté que son équipe avait commis les huit premières fautes du match, ce qui est surprenant, selon lui.

Le Canada a mené pratiquement toute la première demie.

Olynyk a été particulièrement dominant au panneau. Il a amassé 10 rebonds, deux fois plus que tout autre joueur dans le match.

S’il a mis un peu de temps à se mettre en marche en attaque, ratant ses trois premiers tirs, le grand joueur du Heat de Miami a tout de même été le seul à terminer la demie dans les deux chiffres, ajoutant 12 points à ses 10 rebonds.

Le Montréalais d’origine Khem Birch a eu besoin d’aide pour quitter le terrain après avoir a été atteint près de l’oeil par la main d’un adversaire et s’être écrasé lourdement au plancher.

Birch, qui rejoindra le Magic d'Orlando la semaine prochaine, est revenu sur le banc des siens en deuxième demie, mais a joué moins d'une minute en fin de match.

Les Canadiens disputeront leur prochain match dès lundi au Chili. Un déplacement d'environ 24 heures pour aller jouer une seule partie.

Le Chili n'a remporté qu'une victoire en sept matchs lors de ces qualifications.

Basketball

Sports