•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le curling au cœur de la candidature de Calgary

John Morris et Kaitlyn Lawes
John Morris et Kaitlyn Lawes (Photo: Getty Images/Maddie Meyer) Photo: Radio-Canada

Le curling, très populaire dans l'Ouest canadien, est au cœur des discussions du comité de candidature de Calgary 2026 au sujet des sites proposés. La ville d'Edmonton pourrait accueillir les épreuves de ce sport, qui a pris de plus en plus de place dans le programme olympique depuis 1988.

Lors des Jeux de 1988, à Calgary, le curling était un sport de démonstration, et avait été présenté à l'aréna Max Bell (aujourd'hui le Centre Max Bell) qui a une capacité de 2 121 places assises.

Le Centre Max Bell à Calgary, où ont eu lieu les épreuves de curling en 1988Le Centre Max Bell à Calgary, où ont eu lieu les épreuves de curling en 1988 Photo : arenaguide.ca

Depuis 1988, les tournois hommes et femmes de curling sont devenus des sports olympiques à part entière.

Les Jeux de 2018, en Corée du Sud, ont vu l'ajout de l'épreuve du double mixte (remportée par les Canadiens Kaitlyn Lawes et John Morris).

Avec le double mixte, le curling est omniprésent dans la quinzaine des jeux, étant présenté tous les jours.

« Nous avons eu des discussions préliminaires avec un certain nombre de sites à travers la province, a précisé la directrice du comité de candidature, Mary Moran. Nous n'avons pas encore choisi l'endroit. »

Un des sites qui figurent en haut de la liste : le Rogers Place, salle omnisports de 18 347 sièges construite au coût de 480 millions de dollars canadiens, qui a ouvert ses portes le 10 septembre 2016. C'est la nouvelle maison des Oilers d'Edmonton de la LNH.

Le Rogers Place, le nouvel amphithéâtre qui accueille les Oilers d'Edmonton.Le Rogers Place, le nouvel amphithéâtre qui accueille les Oilers d'Edmonton. Photo : La Presse canadienne / Jason Franson

« Nous avons commencé à discuter avec Edmonton. Pour le curling, nous y pensons évidemment, mais il n'y a pas qu'Edmonton », précise-t-elle.

Si Edmonton est en effet choisie pour présenter les épreuves olympiques et paralympiques de curling, ce ne sera pas le site le plus éloigné du périmètre olympique.

La station de Whistler, en Colombie-Britannique, est évidemment envisagée pour le saut à skis et le combiné nordique. Elle est à 1100 km de Calgary, alors qu'Edmonton, la capitale albertaine, est à 300 km de Calgary.

Rappelons qu'un référendum aura lieu le 13 novembre pour permettre aux habitants de Calgary de donner leur point de vue.

La Ville de Calgary a jusqu'en janvier pour décider si elle se retire ou non de la course pour l'organisation des Jeux d'hiver de 2026.

Le CIO désignera la ville gagnante en septembre 2019.

Curling

Sports