•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des qualifications compliquées pour le Canada en vue de la Coupe du monde

Cory Joseph (à gauche) espère une première participation des Canadiens au tournoi olympique de basketball depuis 2000.

Photo : Getty Images / AFP/Yuri Cortez

Radio-Canada

Le Canada affronte le Brésil jeudi soir, à Laval, dans un match de qualifications pour la Coupe du monde de 2019 qui se tiendra en Chine. Les huit meilleures équipes de ce grand rendez-vous seront qualifiées pour les Jeux olympiques de Tokyo, en 2020. Et l'unifolié n'a jamais été aussi bien représenté en basketball.

Un texte de Jean St-Onge

Parmi les équipes participantes des qualifications de la Coupe du monde, aucune autre que le Canada ne peut compter sur autant de joueurs de la NBA, sauf les États-Unis.

Malgré cinq victoires en six matchs lors de la première phase, les Canadiens auront du pain sur la planche. Ils auront six matchs à disputer, soit trois séries aller-retour contre le Brésil, le Venezuela et le Chili.

Trois matchs seront donc présentés en Amérique du Sud. La tâche ne sera pas facile, surtout que les joueurs de la NBA ne se seront pas à la disposition de l’entraîneur-chef Roy Rana pour les quatre matchs de novembre et février.

« C’est difficile de gagner à l’étranger, peu importe où, a souligné Rana. Nous l’avons vu en République dominicaine au premier tour. Les voyages sont éprouvants. C’est loin, le Chili, pour aller jouer un match. »

Six des joueurs actuellement à Laval font partie de la NBA. Mais il y aura un grand absent : Andrew Wiggins, le meilleur joueur canadien.

L’attaquant des Timberwolves du Minnesota boude l’équipe nationale depuis qu'on l'a laissé sur le banc dans les derniers moments d’un match des qualifications pour les Jeux de Rio contre le Venezuela, en septembre 2015.

Tristan Thompson, vétéran de sept saisons et champion de la NBA à Cleveland, en 2016, aimerait voir tous les meilleurs au sein d’Équipe Canada.

« C’est une belle occasion dont nous pouvons profiter ici, a rappelé Thompson. Ça ne vient pas souvent. Nous avons de très bons joueurs dans la NBA à l’heure actuelle, mais qui sait? Peut-être que, dans une quinzaine d’années, nous n’en verrons pas beaucoup. »

Nous avons des joueurs de haut niveau ici, et nous devons en tirer parti.

Tristan Thompson

Comme Thompson, Cory Joseph est avec Équipe Canada depuis longtemps. Il a connu les années difficiles. Le Canada n’a pas participé aux Jeux olympiques depuis Sydney, en 2000. Et l’équipe nationale a perdu ce match décisif des qualifications pour Rio contre le Venezuela par un petit point.

« On ne peut pas parler éternellement de construction, a indiqué Joseph. On en parle depuis longtemps. On a assez bâti. Maintenant, il faut se rendre au but. »

Le Canada joue son premier match contre le Chili dès lundi prochain.

(D'après un reportage de Jean St-Onge)

Basketball

Sports