•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Pacioretty n'aura pas la pression d'être capitaine à Vegas, assure McPhee

Max Pacioretty à l'entraînement avec l'équipe américaine à la Coupe du monde en 2016

Max Pacioretty à l'entraînement avec l'équipe américaine à la Coupe du monde en 2016

Photo : La Presse canadienne / Chris Young

Radio-Canada

Le président des opérations hockey et directeur général des Golden Knights de Vegas, George McPhee, a été clair quand on lui a demandé ce que Max Pacioretty pouvait apporter à son équipe : « Il peut marquer des buts ».

McPhee croit aussi que l'ex-capitaine du Canadien cadrera très bien dans l'équipe de travailleurs que forment les Golden Knights.

« Max peut venir ici et simplement jouer au hockey. Il n'a pas à être capitaine. Il ne sera pas capitaine. Nous avons 23 capitaines ici. Il n'a qu'à jouer. »

Les Golden Knights n'avaient pas de capitaine l'an dernier. Ils avaient plutôt quatre assistants qui se partageaient la tâche.

À l'issue de leur très fructueuse première saison, les Knights ont perdu les services de James Neal et David Perron, deux joueurs autonomes reconnus pour marquer des buts.

Pacioretty vient donc remplir un vide important.

McPhee a confiance que le numéro 67 peut reprendre le rythme qui a fait de lui un des meilleurs buteurs du circuit depuis les sept dernières saisons.

Avec ce qu'il a donné pour obtenir Tomas Tatar à la date limite des échanges, George McPhee a donc cédé quatre choix au repêchage, en plus de Nick Suzuki qui était son 2e choix de premier tour en 2017.

À ceux qui trouvent qu'il a payé trop cher, McPhee répond rapidement.

« On ne peut pas laisser ce qui s'est passé il y a trois mois (l'échange de Tatar) influencer une bonne décision aujourd'hui. »

« Lors du repêchage d'expansion, nous avons travaillé pour mettre une bonne équipe sur la glace et pour emmagasiner un surplus de sélections qui pourraient nous servir lors du repêchage, pour nous améliorer dans la course au championnat ou pour acquérir des joueurs qui peuvent nous aider. C'est ce que nous avons fait. »

Un Américain à Vegas

Sur leur site Internet, les Golden Knights ont mis beaucoup d'emphase sur la nationalité américaine de Max Pacioretty en soulignant les hauts faits de sa carrière.

Certes, on mentionne qu’il a été le 29e capitaine de l’histoire du club montréalais et qu'il y a passé toute sa carrière. On fait aussi état de sa place au sein des 10 meilleurs francs-tireurs de la LNH avec 173 buts au cours des 6 dernières saisons. Les finalistes de la Coupe Stanley rappellent que seulement 16 buts séparent Pacioretty du second rang que détient Tyler Seguin pour la même période.

Mais on insiste surtout sur la présence du no 67 sous les couleurs américaines sur la scène internationale.

Tout en indiquant que Pacioretty est un produit du hockey universitaire américain (Wolverines de l’Université du Michigan, NCAA), les Golden Knights se font un point d’honneur de mentionner ses sélections au sein de l'équipe nationale pour le Championnat mondial junior (2008), au Championnat du monde (2012), aux Jeux olympiques de Sotchi (2014), ainsi qu’à la Coupe du monde, organisée par la LNH en 2016.

Hockey

Sports