•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Serena Williams à l'amende, la WTA dénonce un traitement différent entre hommes et femmes

Serena Williams en discussion avec l'arbitre au cours de son match de finale des Internationaux des États-Unis contre Naomi Osaka

Serena Williams s'est inclinée 6-4 et 6-2 contre Naomi Osaka en finale à Flushing Meadows.

Photo : Associated Press / Greg Allen

Associated Press

Les officiels des Internationaux des États-Unis ont imposé à Serena Williams une amende de 17 000 $ pour trois infractions commises au cours de la finale de samedi.

Williams a été punie d'amendes de 10 000 $ pour « abus verbal » envers l’arbitre Carlos Ramos, de 4000 $ pour l’avertissement reçu relativement à l’aide de son entraîneur et de 3000 $ pour bris de raquette.

Ces sommes seront prélevées à même la bourse de 1,85 million de dollars remise à Williams à titre de finaliste. Elle a subi une défaite de 6-2 et 6-4 (Nouvelle fenêtre) contre la Japonaise Naomi Osaka.

L’arbitre Ramos lui a fait perdre un point lorsqu’elle a fracassé sa raquette en la lançant par terre, puis Williams a écopé d’un jeu de pénalité pour abus verbal.

La WTA dénonce la situation

La WTA estime que la sanction infligée à Serena Williams relève d'une « différence de degré dans la tolérance quant aux émotions exprimées par les hommes et les femmes », a-t-elle affirmé dans un communiqué publié dimanche soir.

« La WTA pense qu'il ne devrait pas y avoir de différence de degré dans la tolérance quant aux émotions exprimées par les hommes et les femmes, et elle s'engage à ce que tous les joueurs soient traités de la même façon. Nous ne pensons pas que ça a été le cas hier soir [samedi] », écrit le directeur de l'organisation, Steve Simon.

Billie Jean King défend Williams

La légendaire Billie Jean King a par ailleurs affirmé qu’il y a deux poids, deux mesures dans la façon d’appliquer les règlements au tennis envers les femmes et les hommes.

« Quand une femme est émotive, on dit qu’elle est hystérique et elle est pénalisée pour ça, a écrit King sur Twitter. Lorsqu’un homme fait la même chose, on dit qu’il est franc et direct, et il n’y a aucune répercussion. »

King a également soutenu qu’on devrait autoriser l’aide des entraîneurs pendant les matchs.

L’Association américaine de tennis a fait savoir que la décision de l’arbitre de pénaliser Williams est définitive et que ces sanctions ne pourront être révisées.

Tennis

Sports