•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Nike court à sa perte avec sa campagne, selon Trump

Depuis hier, des Américains décident de brûler leurs souliers Nike. La raison : la marque a pris position contre Donald Trump en s’associant au joueur de football Colin Kaepernick. Ce dernier a réagi sur Twitter.

Depuis hier, des Américains décident de brûler leurs souliers Nike. La raison : la marque a pris position contre Donald Trump en s’associant au joueur de football Colin Kaepernick. Ce dernier a réagi sur Twitter.

Photo : Associated Press

Radio-Canada

Donald Trump a réagi fortement mercredi à la nouvelle campagne publicitaire mise sur pied par Nike et mettant en vedette Colin Kaepernick. Le président des États-Unis est d'avis que l'équipementier sportif court à sa perte en s'associant à celui qui a engagé le mouvement de protestations dans la NFL.

Sur son compte Twitter, Monsieur Trump y est allé d'une déclaration véhémente au sujet de Nike, écorchant une fois de plus la Ligue nationale de football (NFL).

« Tout comme la NFL, dont les cotes d'écoute ont radicalement baissé, Nike se fait littéralement tuer par la colère et les boycottages. Je me demande si elle avait la moindre idée que ça se passerait ainsi. Quant à la NFL, je trouve ça difficile à regarder, et il en sera toujours ainsi, jusqu'à ce qu'elle respecte le drapeau. »

Le président américain n’a pas mentionné le nom de Kaepernick dans son gazouillis. L’ancien quart-arrière des 49ers de San Francisco est à l’origine du mouvement qui horripile Trump.

En septembre 2016, il a posé le genou au sol pendant l’hymne national des États-Unis pour protester contre les inégalités raciales et la violence policière à l’égard des Afro-Américains.

Imité par de nombreux joueurs depuis, Kaepernick est devenu depuis dimanche la tête d’affiche de la campagne de Nike pour souligner le 30e anniversaire du slogan « Just Do It ».

Football

Sports