•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Anthony Jackson-Hamel souhaite jouer ailleurs

Anthony Jackson-Hamel pointe ses tempes après son premier but samedi contre le Revolution de la Nouvelle-Angleterre.
Anthony Jackson-Hamel Photo: La Presse canadienne / Paul Chiasson
La Presse canadienne

Au moment où l'Impact semble avoir des besoins à l'attaque, la formation montréalaise pourrait être bientôt amputée d'Anthony Jackson-Hamel.

L'entraîneur-chef Rémi Garde a confirmé mardi que le Québécois avait fait des demandes afin de poursuivre sa carrière ailleurs qu'à Montréal. Jackson-Hamel voudrait se retrouver en Ligue 2.

Garde a toutefois insisté pour dire qu'il n'y avait eu aucun contact jusqu'ici entre l'Impact et un autre club concernant le « bombardier de Limoilou ». Ce serait plutôt les représentants de Jackson-Hamel qui mèneraient les négociations pour l'instant.

« Il y a eu des demandes [de partir en prêt], a confirmé Garde. C’est [le directeur technique] Adam Braz qui gère ce genre de situations. Mais pour qu’il y ait demande, il faut qu’il y ait une offre, et je vous répète qu’il n’y a pas eu d’offre de la part de Brest. »

Garde a précisé qu'il connaissait très bien les gens de Brest pour avoir déjà négocié dans le passé avec eux, notamment dans le cas de Zakaria Diallo, et qu'aucun contact n'avait été fait au sujet de Jackson-Hamel avec le club de Ligue 2.

Le mercato est fermé ici, et il va bientôt se fermer en Europe aussi. L’intérêt de tout le monde est de se concentrer sur ce qu’est la réalité, et non pas sur des supputations comme c’est souvent le cas dans ces dossiers-là.

Rémi Garde

Rémi Garde a d'ailleurs confirmé que Jackson-Hamel n'avait pas été inclus dans la formation du onze montréalais lors du dernier match parce qu'il n'était pas « dans les meilleures dispositions psychologiques » pour être dans le groupe.

La période de transferts internationaux en Europe se terminera à la fin de la journée du 31 août.

Rémi Garde commente le désir d'Anthony Jackson-Hamel de jouer en Ligue 2

Le Québécois a été limité à 15 matchs cette saison, dont seulement 6 départs, et a inscrit 2 buts en 570 minutes de jeu. Il a connu ses meilleurs moments l'année dernière. Il avait touché la cible 9 fois en 21 matchs, dont 11 comme partant.

Ancien membre de l'Académie de l'Impact, l'attaquant de 25 ans a accumulé 2166 minutes de jeu en 55 rencontres, dont 19 départs, en 5 saisons dans la MLS. Il a marqué 12 buts.

Un jeu collectif à retravailler

Le goût amer de la défaite de 3-1 subie samedi dernier à Toronto était toujours en bouche quand les joueurs ont repris l'entraînement.

Dans un match important pour la course aux séries, la formation montréalaise a commis un faux départ. Le Bleu-blanc-noir a ainsi gaspillé une occasion de faire un pas vers l'avant, surtout que les deux équipes qui le pourchassent, le Revolution de la Nouvelle-Angleterre et le D.C. United, ont aussi perdu au cours du week-end.

« Ça fait mal au coeur d'avoir perdu comme ça, a affirmé le milieu de terrain Micheal Azira, qui en était à son premier départ avec l'Impact depuis son arrivée des Rapids du Colorado, le 8 août. Nous n'avons pas été très bons dans les 20 premières minutes. Nous avons tenté d'orchestrer une remontée, mais nous n'avons pas profité de nos occasions. »

Le Toronto FC a profité des ouvertures et des réactions plus lentes en défense pour marquer trois buts dans les 29 premières minutes. Selon Rémi Garde, ce mauvais début de rencontre a fait dérailler les plans de l'équipe, particulièrement le premier but de Sebastian Giovinco à la septième minute.

« C'est un but qui nous a rendus impatients de revenir au score, a-t-il expliqué. À ce moment-là, nous n'avons pas appliqué des consignes, nous sommes partis dans des attitudes un peu trop individuelles que je regrette, mais qui s'expliquent par une volonté de ne pas subir alors que nous sommes menés, de vouloir revenir au score.

« Nous avons voulu courir trop vite ou trop tôt après le score, en pensant qu'il restait 10 ou 15 minutes à jouer. Nous avons ainsi offert de l'espace à l'adversaire, et quand vous faites ça contre une équipe comme celle-là, dans un derby, vous allez être punis assez vite. »

L'Impact présente un dossier de 1-2-3 à ses six dernières rencontres en MLS et a accordé 10 buts au cours de cette séquence. L’équipe tentera d’ajuster le tir contre les Red Bulls de New York, samedi, au stade Saputo.

Après ce match, le défenseur Jukka Raitala ira rejoindre la sélection nationale de Finlande pour deux rencontres de la troisième division de la Ligue des nations de l'UEFA, contre la Hongrie, le 8 septembre à Tampere, et contre l'Estonie, le 11 septembre à Turku. Il ne ratera pas de matchs en MLS puisque l'Impact sera en pause jusqu'au 15 septembre.

Soccer

Sports