•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le grand décompte est commencé pour Hugo Barrette

Hugo Barrette

Hugo Barrette

Photo : Radio-Canada / Olivier Paradis-Lemieux

Radio-Canada

Dix compétitions. C'est ce dont Hugo Barrette dispose pour se qualifier pour ses deuxièmes Jeux olympiques en 2020. La quête olympique du Madelinot commence dès la semaine prochaine avec les Championnats panaméricains de cyclisme sur piste.

Un texte d'Alexandra Piché

« Tout ce que je fais dans les deux prochaines années, ce sera dans le but d’aller chercher une médaille à Tokyo. »

La première étape de cette épopée de deux ans pour Barrette sera de défendre ses titres de champion panaméricain au sprint et de vice-champion au keirin sur la piste d’Aguascalientes au Mexique.

« Ce sera la première occasion d’aller chercher des points pour la qualification. Je me sens super bien, en santé surtout. Je suis prêt à aller à la guerre pour défendre mes titres. C’est super rare qu’on retourne à un endroit que je connais bien. Je sais que je peux y performer. Je ne suis pas dans la forme de ma vie, mais dans une forme où je peux aller gagner. J’ai hâte de recommencer à courir, je n’ai pas fait de course depuis juin », a affirmé l’athlète de 27 ans.

Il a profité cet été de ce qui sera probablement sa dernière vraie période de repos avant les Jeux de Tokyo.

« J’ai eu un bon temps de repos qui m’a fait beaucoup de bien. De là, il faut regagner la forme et s’entraîner fort. Ça prend quelques mois à revenir. Quand je prends une grosse période de repos, ça peut prendre jusqu’à trois mois pour retrouver la forme. Ce sera mon premier vrai test. Pour ce qui est du futur, ça va porter ses fruits. Ça va vraiment m’aider jusqu’à la fin de la saison », a indiqué celui qui espère être à son mieux aux Championnats du monde à la fin de la saison.

Selon lui, ses meilleures chances d’avoir un billet pour le Japon rapidement sont au keirin, mais il pourrait surprendre au sprint.

« Je suis extrêmement constant au keirin. Mais au sprint, je peux faire des performances éclair. Quand je performe, je performe. Je devrai être plus stratégique au sprint. »

À Rio, Hugo Barette n’avait pris part qu’au keirin. Déçu de sa performance, il s’était classé 13e. Le cycliste se remettait depuis peu de graves blessures subies lors d’un accident à une Coupe du monde en Colombie, en octobre 2015.

Pas de sprint par équipe à Tokyo

Le Canada a choisi d’abandonner le sprint par équipe jusqu’aux Jeux de Tokyo. Des tests non concluants ont montré que la formation composée de Louis-Patrice Pivin, Stefan Ritter et Barrette n’arriverait pas à atteindre le niveau nécessaire pour faire partie du contingent de huit équipes qui représenteront leur pays à cette épreuve.

« Nous voulions savoir si nous avions des chances et il a fallu être réaliste. Nous n’étions pas prêts en tant qu’équipe pour aller dans cette aventure-là. Il n’y aura donc pas de sprint par équipe dans le prochain cycle. Pas pour moi en tout cas », a expliqué le cycliste des Îles-de-la-Madeleine.

Il voit cette décision d’un bon œil. Il pourra se concentrer pleinement sur ses deux épreuves individuelles à l’entraînement.

« C’est un gros avantage. Je peux faire du travail beaucoup plus spécifique. Je ne peux pas mettre tous mes œufs dans le même panier parce que j’ai le keirin et le sprint, mais d’avoir le sprint par équipe en plus… C’est une épreuve extrêmement spécifique et ça m’enlevait du temps pour le sprint individuel et le keirin », a-t-il dit.

Seul point négatif sur le plan individuel pour Barrette, il devra probablement dire au revoir à ses acolytes.

« Ce sont des amis à moi. Ça, ça pourrait changer la donne. Ça pourrait m’affecter, mais pour l’instant ils sont encore là. Ce n’est pas établi à savoir s’ils quittent ou pas. Mais sans le sprint par équipe, j’imagine qu’ils vont être moins présents. En ce moment, ils étaient établis ici. Ils vont plus venir à l’occasion, mais il n’y a plus de nécessité pour eux d’être là à temps plein. »

Cyclisme sur piste

Sports