•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Daniel Lovitz libère l'Impact à la 90e minute

Impact 2 - Fire 1 : les faits saillants
La Presse canadienne

Daniel Lovitz a marqué son premier but en MLS dans les arrêts de jeu et l'Impact l'a emporté 2-1 sur le Fire de Chicago, samedi soir, au stade Saputo.

Le Bleu-blanc-noir(10-13-3) a mis fin à une série de quatre matchs sans victoire (0-1-3), tandis que le Fire (6-15-5) a essuyé un huitième revers d’affilée. La soirée avait pourtant des airs de déjà-vu pour le public montréalais.

Tout comme il l’avait fait il y a deux semaines, l’Impact a accordé un but à la 70e minute après avoir mené pendant plus d’une heure de jeu.

« C’était une copie conforme du match contre le D.C. United, a admis le gardien Evan Bush. Des fois on gagne des matchs sans vraiment le mériter et c’est un peu le cas ce soir. »

« J'aurais aimé qu'on perde moins de ballons, mais j’ai aimé la réaction de l’équipe après l'égalisation de Chicago, a confié l’entraîneur Rémi Garde. Les gars sont passés à l’attaque rapidement. Nos joueurs ont été portés par le souffle de la foule. J’ai senti une belle communion ce soir. »

Point de presse de Rémi Garde

Ignacio Piatti a ouvert la marque d'un tir de pénalité dès la sixième minute de jeu, après que Bastian Schweinsteiger eut fait trébucher Saphir Taïder dans la surface de réparation. Il s'agissait pour Piatti d'un 12e but cette saison.

Nemanja Nikolic a jeté une douche froide sur les 18 831 spectateurs à la 70e minute en marquant son 11e but de la saison après son propre retour.

Lovitz a finalement tranché le débat avec un tir à la volée un ballon sur un dégagement après un coup de pied de coin.

Sa frappe du pied droit est passée tout juste à la droite du gardien Richard Sanchez. Il s'agissait pour Lovitz d'un premier but en MLS à son 90e match. Au sifflet final, l’Américain s’est effondré en larmes sur le terrain.

« C’est un moment très émouvant. J’attendais ce but depuis très longtemps et en plus c’est pour la victoire, a confié Lovitz. C’est beaucoup d’émotion. On veut tous tellement gagner. Le marquer dans ces circonstances, devant notre public, c’est extraordinaire. »

Ce but du pied droit - Lovitz est gaucher - a été salué par quelques plaisanteries dans le camp des vainqueurs. Le défenseur n’a pas vraiment eu le choix de frapper de la droite puisque sa cheville gauche avait reçu un solide contact quelques instants plus tôt.

« Je ne savais pas qu’il avait un pied droit, a dit Rémi Garde, pince-sans-rire. Je lui ai suggéré de laver sa chaussure et de la mettre dans la vitrine parce que je ne suis pas certain qu’elle servira de nouveau. »

« Les gens en doutaient, mais je savais que je pouvais marquer du droit, a répliqué Lovitz. Je remercie mes premiers entraîneurs qui ont insisté pour que je travaille des deux pieds. Je devais seulement garder la tête sur le ballon et tenter ma chance. »

Débuts réussis pour Bacary Sagna

Après seulement une semaine d'entraînement avec sa nouvelle équipe, Bacary Sagna a obtenu un premier départ comme arrière latéral droit. Il a bien paru et a créé deux occasions de marquer avec des centres.

Il a toutefois reconnu qu’il a manqué d’essence dans les 10 dernières minutes.

« Je suis un peu fatigué, a soufflé Sagna dans le vestiaire. Je n’ai pas joué depuis le 21 mai et j’ai un peu perdu le rythme. Je sais que je peux en donner plus et je vais m’entraîner en conséquence. »

Pour son premier match à domicile, Sagna a fait connaissance avec un public montréalais enjoué. Il est allé sonner la cloche des supporteurs à la fin de la rencontre, avant d’être nommé joueur du match.

« C’était une foule comme on peut en voir en Europe, a dit le joueur français. Ils ont eu leur impact sur le match et nous ont aidés à pousser. On doit continuer à jouer avec du caractère lors des prochains matchs. »

Le Bleu-blanc-noir a donc maintenu la cadence avec l'Union de Philadelphie, qui a vaincu le New York City FC 2-0.

Les deux équipes ont 33 points et sont à égalité au 5e rang dans l'Est. L'Union a toutefois deux matchs de plus à disputer d'ici la fin de la saison.

Le Revolution de la Nouvelle-Angleterre suit du mauvais côté de la ligne rouge avec 29 points et rendra visite au D.C. United dimanche.

Bastian Schweinsteiger (à gauche) et Saphir TaïderBastian Schweinsteiger (à gauche) et Saphir Taïder Photo : usa today sports / USA Today Sports

Rémi Garde bien là où il est

Le journal français L’Équipe a publié cette semaine un article affirmant que les Girondins de Bordeaux s'intéressent aux candidatures de Jürgen Klinsmann, Laurent Blanc, Thierry Henry et Rémi Garde pour devenir leur nouvel entraîneur.

Ce dernier a balayé cette rumeur du revers de la main.

« Je n’ai pas vu l’article, a-t-il répondu, sans convaincre l’assemblée. Je suis sous contrat avec l’Impact et je suis heureux à Montréal. »

Soccer

Sports