•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le soleil, l'autre danger qui guette les joueurs de la NFL

Des joueurs des Dolphins de Miami à l'entraînement, sous le soleil

Des joueurs des Dolphins de Miami à l'entraînement, sous le soleil

Photo : Associated Press / David Santiago

Radio-Canada

On a beaucoup parlé des commotions cérébrales dans la NFL, mais un autre mal guette les joueurs et leurs entraîneurs. C'est le soleil.

Les puissants rayons ultraviolets du soleil sont une cause majeure de cancer de la peau et l'ombre est rare sur la plupart des sites d'entraînement.

Par conséquent, les écrans solaires, les grands chapeaux, les t-shirts à manches longues et les lunettes de soleil forment la brigade défensive.

« Je vais chez un dermatologue une fois par an pour m'assurer que tout va bien, explique Sam Young, bloqueur des Dolphins de Miami. Je suis roux avec des taches de rousseur, avec mon héritage irlandais. »

Young a grandi dans le sud de la Floride et quelques-uns de ses proches ont eu un cancer de la peau. Il est donc parfaitement sensibilisé aux risques.

Il double sa protection en portant également des manches longues pendant les entraînements, malgré des conditions torrides.

« Je ne prends aucun risque, dit Young. J'essaie d'être aussi pratique que possible à ce sujet. Les manches signifient une chose de moins dont je dois me soucier. »

La Société américaine du cancer estime qu'il y aura en 2018 5,4 millions de nouveaux cas de cancer de la peau de type non mélanome chez 3,3 millions de personnes et 91 270 nouveaux cas de type mélanome, une forme de cancer de la peau plus grave et plus agressive.

Le mélanome est généralement curable, s'il est détecté à ses débuts.

La NFL et la Société américaine du cancer ont fait équipe cet été pour lancer une initiative pour leur campagne Crucial Catch. Des écrans solaires gratuits sont ainsi fournis aux joueurs, entraîneurs, amateurs, employés des équipes et journalistes des quatre coins du pays.

Le logo du programme Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le programme Crucial catch de la NFL en partenariat avec la Société américaine du cancer

Photo : NFL

Certains sites, comme le camp des Jets et des Giants de New York, proposent des distributeurs d'écran solaire, tandis que des paquets de lotion sont distribués ailleurs.

« L'une des choses que nous essayons de faire ici, et que nous ne faisions pas avant, est de nous intéresser au cancer de la peau », explique le nouvel entraîneur des Lions de Détroit, Matt Patricia.

Son homologue des Falcons d'Atlanta, Dan Quinn, révèle que lors des vérifications annuelles du cancer de la peau, pendant les examens physiques, il a eu une lésion « retirée ou vérifiée ».

« On se le rappelle mutuellement, dit-il. Pour les joueurs et pour les entraîneurs, nous avons toujours la lotion ou le vaporisateur dont nous avons besoin. Ils font vraiment attention. »

Ce n'est pas le cas de tout le monde.

Plusieurs joueurs reconnaissent qu'ils sautent sur le terrain en se concentrant davantage sur les jeux que sur les écrans solaires.

« Je devrais probablement le faire, mais je suis juste trop paresseux, admet Trey Quinn, recrue des Redskins de Washington. Il y en a à notre disposition, et il nous appartient d'être des adultes et de prendre des décisions pour nous-mêmes. »

La Société américaine du cancer recommande de remettre de la crème après deux heures au soleil.

Selon l'organisme américain, le risque de mélanome est plus élevé chez les Blancs, en particulier ceux dont la peau est claire et fait facilement des taches de rousseur ou des brûlures.

Les personnes de toutes les couleurs de peau sont toutefois à risque, et les dommages causés par le soleil peuvent survenir à tout moment de l'année.

Le quart-arrière Troy Aikman, le propriétaire des Texans Bob McNair et l'entraîneur des Jaguars de Jacksonville Doug Marrone comptent parmi les membres de la communauté de la NFL qui ont été traités avec succès pour un mélanome.

Plusieurs ont été malmenés par le cancer de la peau, dont l'ancien entraîneur des Steelers de Pittsburgh Bill Cowher, qui a perdu sa femme Kaye en 2010.

L'ancien entraîneur adjoint Jim Johnson est décédé de cette forme de cancer en 2009, tandis que l'ancien entraîneur Buddy Ryan et l'ancien joueur et entraîneur Jack Pardee ont été traités.

Des joueurs de football s'entraînent au soleil.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Des joueurs de football s'entraînent au soleil.

Photo : Getty Images / Mark Kolbe

Avec les informations de Associated Press

Football

Sports