•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Ironman et mère de cinq enfants

Nadia Muselle

Photo : Société Radio-Canada

Radio-Canada
Mis à jour le 

Nadia Muselle participera à son premier triathlon Ironman, dimanche, à Tremblant, une épreuve dans laquelle elle n'aurait pu s'imaginer il y a quelques années à peine. Cette mère de cinq enfants âgés de 11 à 24 ans est partie de loin.

Un texte de Philippe Crépeau

En 2014, Nadia Muselle ne savait pas ce qu’était un triathlon. Cette femme de 41 ans voulait sortir de sa routine et se redéfinir, comme elle dit.

« C’est drôle, parce qu’au début, on me faisait courir 5 minutes, et je voulais mourir ma vie », lance-t-elle.

Elle a perdu beaucoup de poids (24 kg, précise-t-elle, non sans fierté) et a persévéré dans ses efforts.

Elle a dû intégrer sa remise en forme puis ses entraînements à sa vie quotidienne, puisqu'elle est professionnelle à plein temps dans un bureau du centre-ville de Montréal.

Nadia Muselle sur son vélo au circuit Gilles-VilleneuveAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Nadia Muselle

Photo : Société Radio-Canada

« J'intègre ça de toute sorte de façons. Par exemple, je cours pour aller au bureau. J'habite Brossard et je travaille dans le Vieux-Montréal, explique-t-elle. Je mets mes souliers de course et je pars plus tôt. Mon mari m'apporte mon linge et mon lunch au bureau. »

« Il y a des choix à faire, c'est vrai, affirme-t-elle en riant, mais c’est ce que j’aime le plus. Tous les triathloniens ont leurs problèmes, leur vie personnelle. Il faut gérer ça. Il ne faut pas baisser les bras. Et j'avais vraiment envie de le faire. »

Nadia Muselle s'est inscrite au club de triathlon de la Rive-Sud (TRS), en 2017, pour structurer son entraînement et pour se donner des buts.

Patrick Billette, entraîneur-chef du club de triathlon TRS (Triathlon Rive-Sud) répond aux questions de Radio-Canada SportsAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Patrick Billette, entraîneur-chef du club de triathlon TRS (Triathlon Rive-Sud)

Photo : Société Radio-Canada

Son entraîneur la suit de près et a partagé toutes les étapes de sa préparation, tous ses moments de doute aussi.

« J’aime le fait qu’elle progresse. Elle a déjà fait des demis [marathons], elle a fait déjà quelques triathlons pour se mettre dedans, explique Patrick Billette, l'entraîneur-chef du club TRS.

« Est-ce que j’ai eu un doute au début? C’est un questionnement qu’on a constamment. Aujourd’hui, je ne l’ai plus. J’ai des pep-talks des fois avec Nadia, pour la rassurer, lui rappeler qu'elle a fait ses devoirs », ajoute-t-il en riant.

Sa participation au demi-Ironman de Tremblant le 24 juin dernier lui a donné un point de repère. Elle a fini l’épreuve en 6 h 24 min.

Patrick Billette et Nadia Muselle discutent au bord de la piscine du complexe aquatique du parc Jean-DrapeauAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Patrick Billette et Nadia Muselle

Photo : Société Radio-Canada

Le soutien de sa famille

Sans l'aide de son mari et la compréhension de ses enfants, Nadia Muselle sait qu’elle aurait eu beaucoup de mal à y arriver.

« C’est sûr que les enfants, ils ont moins vu maman », admet-elle en riant.

Et il y a eu le soutien de tous ses proches.

« Même si c'est un sport individuel, c'est aussi un sport d'équipe. Et je suis très bien entourée. Je pense que je suis la plus gâtée des triathloniennes. Les gens autour de moi me motivent. »

Elle a même transmis sa passion à son fils Nicolas, 11 ans, qui s’est mis aussi au triathlon dans sa catégorie d’âge. Ils s'entraînent ensemble plusieurs fois par semaine.

Nadia Muselle et sa famille se préparent à partir pour Tremblant en vue de sa participation au triathlon IronmanAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Nadia Muselle et sa famille

Photo : Société Radio-Canada

Son parcours est depuis quatre ans en tout point admirable, tant les obstacles étaient nombreux. Participer à l'Ironman de Tremblant dimanche sera sa récompense.

J’aimerais ça avoir le sourire en arrivant. Avoir la langue à terre, c’est correct, mais j’ai le goût d’aimer ça, j’ai le goût d’être contente.

Nadia Muselle

Nadia Muselle plongera dans le lac Tremblant à 6 h 45, dimanche, pour la première des trois épreuves.

Au programme : 3,8 km de natation, 180 km de vélo et, pour finir, un marathon de 42,195 km.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Triathlon

Sports