•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Lionel Sanders, un Ironman revenu de loin

Le Canadien Lionel Sanders pendant la portion marathon de l'Ironman d'Hawaï

Photo : Getty Images / Tom Pennington

Radio-Canada
Mis à jour le 

L'Ontarien Lionel Sanders sera le grand favori du triathlon Ironman dimanche à Mont-Tremblant. Sanders est devenu un incontournable de cette exigeante discipline dans laquelle il a fini 2e lors des derniers Championnats du monde.

Un texte de Jean St-Onge

Gagnant des quatre derniers Ironman 70,3 de Tremblant, Lionel Sanders revient de loin.

Coureur dès l'école primaire, il commence à consommer de la marijuana en huitième année. Comme dans les mauvaises histoires de consommation, il passe aux drogues plus dures et quitte l'université après avoir été rejeté de l'équipe de cross-country.

Il traverse alors une période où ses principaux objectifs sont d'amasser assez d'argent pour un peu de drogue et de bouffe.

Tout a changé le 5 novembre 2009, quand il a remis ses souliers de course et s'est donné l'objectif de participer à un triathlon.

Que s’est-il passé ce jour-là?

« Je me suis réveillé un matin. Il y avait une engueulade parmi mes amis de party qui avaient fêté toute la nuit. Il n’y avait plus de drogue et ils cherchaient comment s’en procurer. »

« Pour une raison quelconque, je n’avais pas fêté avec eux cette nuit-là. »

Je les regardais et je me voyais. Je me suis dit “mon dieu, c'est ce que je suis devenu?” Je n’aime pas ce que vois, je ne veux pas être comme ça. Je ne savais pas quoi faire et qui je voulais être. Finalement, je suis allé courir.

Lionel Sanders

Question de se garder motivé, il se fixe un but : participer à un triathlon.

Il retombe à quelques semaines de son premier triathlon.

Quand il se relèvera, ce sera pour longtemps.

Peu connu du grand public, mais une étoile parmi ceux qui suivent la discipline, Lionel Sanders se retrouve 2e au classement mondial de lronman et du demi-Ironman.

« J’aime où je suis rendu présentement. »

Il y aura de mauvaises courses et de mauvais jours. Tout ce qu’on peut faire, c'est en tirer des leçons, passer à autre chose et s’améliorer. C'est ce que j'essaie de faire et j'aime ça.

Lionel Sanders
De gauche à droite : David McNamee, Patrick Lange et Lionel SandersAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

De gauche à droite : David McNamee, Patrick Lange et Lionel Sanders

Photo : Associated Press / Marco Garcia

Une grosse épreuve à Tremblant

Malgré ses quatre victoires à Tremblant, Lionel Sanders n’a pas que de bons souvenirs des Laurentides.

En 2015, il s’est attaqué à I’Ironman pleine distance (3,8 km de nage, 180 km de vélo et 42,2 km de course à pied), mais son vélo lui a compliqué la vie avec deux crevaisons.

Il tente donc sa chance à nouveau cette année avec un petit goût de revanche dans la bouche.

Il se méfie toutefois du parcours de Tremblant, qu’il trouve particulièrement exigeant mentalement.

« C’est difficile de faire le même circuit deux fois. Les cinq premiers kilomètres sont difficiles avec les côtes. Heureusement, la foule est là pour nous appuyer. »

« Habituellement, tu pars dans une direction et tu reviens. Ici, tu revois tes compétiteurs plus d’une fois. Tu penses être arrivé et tu repars. C’est un défi. »

Déjà qualifié pour les Championnats du monde à Hawaï, Sanders ne cache pas que son objectif est de gagner à là-bas.

« C’est certain que tant que j'y participerai, mon but sera de gagner à Kona. Mais, personnellement, je cherche simplement à continuer de m’améliorer. »

« J’ai encore beaucoup de progrès à faire en natation. En vélo aussi, je peux progresser largement, notamment avec mon positionnement. Et, si je m’améliore sur le vélo, ça a des répercussions sur mon énergie pour la course. »

À 30 ans, Lionel Sanders sera à surveiller dimanche, mais aussi en octobre, lors de la prestigieuse compétition d'Hawaï.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Triathlon

Sports