•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Brooks Koepka remporte le Championnat de la PGA

Brooks Koepka soulève le trophée Wanamaker à titre de champion de la PGA.
Brooks Koepka a remporté son troisième titre majeur. Photo: Associated Press / Charlie Riedel
Associated Press

Le double champion en titre de l'Omnium des États-Unis ajoute le Championnat de la PGA à son palmarès. L'Américain Brooks Koepka a triomphé au club Bellerive, à Saint Louis, dimanche.

Pour ce troisième titre majeur, Koepka a résisté aux assauts de Tiger Woods, qui a retranché cinq coups à la normale au cours de la journée, et de l’Australien Adam Scott, auteur de cinq oiselets en sept trous à la mi-parcours. Il est le cinquième joueur à remporter l'Omnium des États-Unis et le Championnat de la PGA la même année après Gene Sarazen, Ben Hogan, Jack Nicklaus et Woods.

Le vainqueur a remis une carte de 67 pour terminer à -16, un record du tournoi. Woods a conclu à -14 après avoir réussi un pointage de 64, le meilleur de sa carrière dans une ronde finale d'un tournoi majeur. Scott a terminé à -13.

Koepka a joué avec calme sans commettre d'erreur et il a su faire fi des cris des spectateurs, qui suivaient les prouesses de Woods.

« La foule ici te fait vraiment savoir ce qui se passe, a indiqué Koepka, sourire en coin. Au début du deuxième neuf, je pouvais entendre tous les cris. Quand Tiger et Adam ont commencé leur remontée, c'était très bruyant. »

Malgré d'énormes difficultés quant à la précision de ses coups de départ, Woods a rugi comme s'il était à ses beaux jours. Le quadruple champion de la PGA a fini la quatrième ronde avec un long coup roulé pour un oiselet au 18e trou.

« C'est difficile de battre un joueur qui effectue des coups de départ de 340 verges en plein centre de l'allée, a dit Woods. Ce qu'il a fait à l'Omnium des États-Unis, en attaquant avec puissance le parcours de Shinnecock, il l'a fait ici aussi. Quand un golfeur réussit ça et qu'il a un bon fer droit, il est difficile à battre. »

Scott a partagé la tête avec Koepka jusqu'au 15e trou, mais il n'a pas été en mesure de s'emparer seul de la tête. L'Australien a commis un boguey au 18e fanion pour glisser au 3e rang avec une ronde de 67.

« J'ai joué du très bon golf cette semaine, a observé Scott. C'est difficile d'être rationnel quand, avec quatre trous à jouer, c'était l'égalité. Tu veux gagner lorsque tu te retrouves dans cette position. »

Le vétéran Stewart Cink (67) et le jeune Jon Rahm (68) ont terminé à égalité en 4e position à -11.

Quatre joueurs ont conclu la dernière ronde à égalité en 6e place, dont le champion en titre, Justin Thomas (68), et le champion de l'Omnium britannique, Francesco Molinari (67).

Golf

Sports