•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une cinquième médaille pour Taylor Ruck aux Championnats panpacifiques

La nageuse canadienne Taylor Ruck
La nageuse canadienne Taylor Ruck Photo: La Presse canadienne / Frank Gunn

Taylor Ruck est désormais la détentrice du record canadien pour le plus grand nombre de podiums récoltés au cours d'une même édition des Championnats panpacifiques. Elle a décroché sa cinquième médaille lorsqu'elle a conclu au 2e rang du 200 m dos, dimanche, à Tokyo.

Cette compétition sert d'épreuve-test pour les prochains Jeux olympiques d'été de 2020.

Ruck, qui a devancé la vedette américaine Katie Ledecky au 200 m  libre pour gagner l'or jeudi, a réalisé un temps de 2 min 6 s 41/100 pour renouer avec un podium qu'elle a souvent côtoyé lors des derniers jours.

« Je voulais juste faire de mon mieux, a-t-elle affirmé. C'est tellement une belle sensation. Je n'aurais pas nagé aussi bien sans mes coéquipières et toute l'équipe du Canada. »

« Ça rehausse mes attentes, a continué Ruck. J'adore le Japon, et j'espère être de retour ici dans deux ans. »

Non loin derrière, Kylie Masse (2:07,00) a abouti au pied de la tribune à quelques longueurs de l'Américaine Regan Smith (2:06,46). Sa compatriote Kathleen Baker (2:06,14) a enlevé les honneurs.

Ruck a ainsi poursuivi sur sa bonne lancée des derniers mois. Elle avait effectivement été décorée à huit occasions en avril lors des Jeux du Commonwealth, à Gold Coast, en Australie.

La Britanno-Colombienne n'a toutefois pas eu la même veine au 50 m libre et a terminé en 4e place après avoir signé un chrono de 24,47 s.

L'Ontarienne Kayla Sanchez (24,94 s) a fini 7e.

Kisil sur le podium

Le Canadien Yuri Kisil (22,02 s) a pour sa part remporté une médaille de bronze au 50 m libre.

Son temps constitue un record personnel. Il s'agit également de son premier podium individuel sur la scène internationale.

« C'est majeur pour moi, a dit Kisil. Ça faisait longtemps que je voulais obtenir un podium individuel. Le réussir ici, ç'a énormément de signification pour moi. »

Un tandem américain composé de Michael Andrew (21,46 s) et Caeleb Dressel (21,93 s) a bouclé la course devant Kisil.

Ledecky sur toutes les distances aux JO

Le 1500 m libre fera son apparition au programme olympique des Jeux de Tokyo. Katie Ledecky voit là une occasion de gonfler son palmarès.

La quintuple championne olympique, couronnée aux 200, 400 et 800 m à Rio en 2016, n'a pas l'intention « d'abandonner l'une ou l'autre des trois épreuves » pour ajouter le 1500 m libre.

L'athlète de 21 ans a triomphé sur cette distance aux Championnats panpacifiques grâce à un chrono de 15:38,97, le 10e de l'histoire. D'ailleurs, 9 des 10 meilleurs temps lui appartiennent, dont le record mondial.

Ledecky compte participer aux quatre courses aux mondiaux de la FINA à Gwangju, en Corée du Sud, l'été prochain.

Autres résultats canadiens :

Femmes - 200 m brasse

  • Sydney Pickrem (2:24,73) - 5e rang
  • Kelsey Wog (2:24,73) - 5e rang

Hommes - 200 m dos

  • Javier Acevedo (1:58,36) - 7e rang

Hommes - 200 m brasse

  • Eli Wall (2:13,56) - 8e rang

Relais féminin - 4 x 100 m quatre nages

  • Kylie Masse, Kelsey Wog, Rebecca Smith et Taylor Ruck (3:55,14) - 4e rang

Relais masculin - 4 x 100 m quatre nages

  • Javier Acevedo, Richard Funk, Josiah Binnema et Yuri Kisil (3:34,20) - 5e rang

Natation

Sports