•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Coupe Rogers : Simona Halep accède aux demi-finales et fustige la WTA

Simona Halep célèbre un point gagné contre Caroline Garcia.
Malgré la victoire, Simona Halep n'était pas de belle humeur après la rencontre. Photo: La Presse canadienne / Paul Chiasson

La Roumaine Simona Halep a offert un match digne de son statut de numéro 1 mondiale, vendredi, en quarts de finale de la Coupe Rogers à Montréal. Elle a défait l'impressionnante Caroline Garcia en deux manches de 7-5 et 6-1.

La Française, qui avait éliminé Maria Sharapova de manière convaincante la veille, n’a rien pu contre la montée en puissance de la meilleure joueuse du monde, qui avait pour sa part joué deux rencontres jeudi.

Dans une première manche bien disputée, les deux joueuses sont demeurées à égalité jusqu’au dernier jeu de Garcia au service. Halep a alors réussi un bris qui lui a ensuite permis de servir pour la manche.

« La première manche a été difficile, mais je n’ai tout simplement pas abandonné, a souligné Halep. Je me suis sentie confiante après avoir gagné cette première manche. Je bougeais mieux, je jouais mieux, avec plus de puissance. Son niveau d’énergie a semblé baisser après la première manche. »

Garcia a bien amorcé la seconde manche en remportant le premier point. Elle a perdu tous les suivants. Soudainement irrésistible, Halep a montré beaucoup de rigueur et n’a jamais laissé sa rivale prendre quelque rythme que ce soit. La Française a bien tenté de trouver une lueur d’espoir au service à 1-5, mais elle a vu Halep revenir à égalité après avoir été en retard 0-40.

L'horaire met Halep en colère

Halep affrontera l’Australienne Ashleigh Barty en demi-finales dès samedi après-midi, une décision qui l'a mise dans tous ses états. La Roumaine juge qu’elle a assez fait de concessions quant à l’horaire de ses matchs.

« Je suis la joueuse qui a le pire horaire cette semaine, a-t-elle lancé. Ça m’arrive à chaque tournoi ou presque. J’ai vu que je jouais demain à 13 h. La WTA doit être fâchée contre moi, parce qu’elle tente toujours de me placer dans une situation défavorable en ce qui a trait à l’horaire. Ça me frustre. Mais demain, j’irai sur le court et je ferai de mon mieux. Je n’ai rien à perdre. Ce sont les demi-finales. Je vais essayer de jouer. »

Si on regarde l’horaire de ce tournoi et de plusieurs autres, on peut voir ce qui est juste et ce qui ne l’est pas. Mon adversaire se repose depuis six heures à l’hôtel. Je viens de finir de jouer et je [réponds aux questions]. Je serai encore debout tard. Hier, j’ai joué deux matchs. Je juge que j’aurais dû jouer le second match en soirée aujourd’hui, et aussi demain. C’est mon opinion, et je crois que j’ai raison.

Simona Halep

Par l’intermédiaire de sa gestionnaire des communications, Valérie Tétreault, Tennis Canada a indiqué comprendre la réaction de Halep, tout en soulignant que l’organisation du tournoi avait les mains liées par la pluie tombée cette semaine et par le fait que trois joueuses des quarts de finale jouaient aussi en double.

À la suggestion de la Roumaine de jouer en soirée, Mme Tétreault a précisé qu’elle aurait alors eu peu de temps pour se remettre en vue d’une possible finale à 13 h 30, dimanche après-midi. Elle a ajouté qu’il n’y a malheureusement pas de solution parfaite.

La responsabilité des horaires appartient à la WTA. Tennis Canada peut cependant suggérer des changements.

Sloane Stephens file vers les demi-finales

L'Américaine Sloane Stephens a expédié la Lettone Anastasija Sevastova sans ménagement en deux manches identiques de 6-2 pour accéder aisément aux demi-finales.

La 3e tête de série a marqué son adversaire au fer rouge dès le premier jeu en brisant le service de Sevastova, impuissante. La Lettone de 28 ans a semblé assommée pendant un long moment.

Elle serre le poing.L'Américaine Sloane Stephens Photo : The Canadian Press / Paul Chiasson

Le réveil momentané de Sevastova a sonné au sixième jeu. À 40-30, la Lettone, classée au 19e rang mondial, a réussi à prendre le service de Stephens pour enfin s’inscrire au pointage et faire 1-5. L’Américaine a mis un terme à la première manche en 30 minutes.

La championne en titre des Internationaux des États-Unis a maintenu la cadence en deuxième manche. Sevastova a tout de même défié le service de Stephens pour laisser son empreinte au score dans ce duel bien inégal.

Stephens n’a toujours perdu aucune manche dans ce tournoi.

Elle affrontera la championne en titre, Elina Svitolina (no 5), qui s'est fait une frayeur en perdant les trois premiers jeux de son match contre la Belge Elise Mertens (no 14) en soirée. L'Ukrainienne a cependant brisé le service de son adversaire à quatre reprises par la suite en première manche, en route vers une victoire de 7-5 et 6-3.

Bouchard éliminée en double

Stephens n’a pas connu le même sort en double avec sa partenaire, la Canadienne Eugenie Bouchard. Le duo nord-américain s’est incliné en deux manches de 6-4 et 6-2 en quarts de finale devant les têtes de série no 2, la Taïwanaise Latisha Chan et la Russe Ekaterina Makarova.

Bouchard et Stephens participaient à leur quatrième tournoi de la saison ensemble. Elles avaient subi l’élimination au premier tour de leurs autres tournois.

Barty, sans souci

Ashleigh Barty n'a pas laissé grand-chose en partage à Kiki Bertens. L'Australienne a battu la Néerlandaise 6-3 et 6-1 pour décrocher le premier billet des demi-finales.

À leur tout premier affrontement, elles se sont sagement étudiées, sans provoquer l’adversaire, jusqu’à mi-chemin de la première manche.

À 4-3 au service de Bertens, Barty a réussi le bris pour prendre l’avance 5-3. La 15e tête de série n’a eu aucun mal à conclure au service pour décrocher la manche en 34 minutes.

L'Australienne de 22 ans a gagné le premier jeu de la deuxième manche, et le suivant. À 0-2, Bertens devait retrouver son rythme rapidement.

Asleigh Barty à la Coupe Rogers de Montréal.Asleigh Barty à la Coupe Rogers de Montréal. Photo : The Canadian Press / Paul Chiasson

La Néerlandaise de 26 ans n’a toutefois pas réussi à puiser dans les ressources qui lui avaient permis de battre Karolina Pliskova (no 9) et Petra Kvitova (no 8) aux tours précédents. Barty a brisé le service de son adversaire une deuxième fois pour mener 4-1.

Bertens était mentalement battue et a été incapable de faire obstacle à la détermination de Barty.

Tennis

Sports