•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Quatre des 50 meilleures joueuses de tennis au monde à Québec en septembre

Le directeur du tournoi Jacques Hérisset et Eugène Lapierre de Tennis Canada entourés de Maxime Dionne de la Banque Nationale et Anne-Hélène Lavoie de IGA

Le directeur du tournoi Jacques Hérisset et Eugène Lapierre de Tennis Canada entourés de Maxime Dionne de la Banque Nationale et Anne-Hélène Lavoie de IGA.

Photo : Radio-Canada / Jean-Philippe Martin

Radio-Canada

La Coupe Banque Nationale de tennis a dévoilé mercredi son tableau principal en vue du tournoi qui se tiendra au PEPS de l'Université Laval du 8 au 16 septembre prochain. La liste des participantes est une des plus impressionnantes des dernières années, croient les organisateurs, mais elle ne compte pour l'instant aucune Canadienne.

Un texte de Jean-Philippe Martin

Aucun grand nom du tennis féminin, tel que Williams ou Sharapova, n’a confirmé sa présence à Québec pour l’instant, mais la cohorte 2018 se démarque tout de même par la quantité de joueuses de talent.

Parmi les 21 joueuses inscrites, 16 se classent parmi les 100 meilleures au monde et quatre pointent parmi les 50 premières.

« Je ne vois pas comment il pourrait y avoir de mauvais match dans ce tableau-là, a commenté le directeur du tournoi, Jacques Hérisset, satisfait. On a 16 joueuses du top 100, ce qui ne s’est pas produit ici depuis 2008. »

À moins d’un changement, Anastasia Pavlyuchenkova, 28e au monde, fera figure de favorite du tournoi qui accueillera également la championne de 2013, Lucie Safarova, et la médaillée d’or olympique à Rio en 2016, Monica Puig.

Sabalenka, étoile montante de la WTA

Aux dires de Jacques Hérisset et du vice-président de Tennis Canada, Eugène Lapierre, les amateurs auraient intérêt à se pointer lorsqu'Aryna Sabalenka foulera le court du PEPS.

32e au classement de la WTA, la jeune femme de 20 ans est une étoile montante sur le circuit professionnel.

Aryna Sabalenka lors de la finale du tournoi Nature Valley à Eastbourne en AngleterreAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Aryna Sabalenka lors de la finale du tournoi Nature Valley à Eastbourne en Angleterre.

Photo : AFP/Getty Images / GLYN KIRK

Jacques Hérisset fait même un parallèle entre la jeune Biélorusse et une certaine Maria Sharapova, qui avait remporté le tournoi de Québec en 2003, à l’âge de 16 ans.

« Maria était classée un peu au même niveau, 40e. On avait dit: “Il faut venir la voir jouer parce qu’on en parle de plus en plus.”

Sabalenka, si on ne la voit pas là, on ne la reverra peut-être plus. Elle sera peut-être dans le top 10 d’ici la fin de l’année.

Jacques Hérisset, directeur de la Coupe Banque Nationale

Les Canadiennes doivent attendre

La qualité et la profondeur du tableau de la 26e Coupe Banque Nationale font en sorte qu’aucune Canadienne n’a pu accéder directement au tableau principal grâce à son classement actuel.

Déjà, l’organisation a offert à Eugenie Bouchard, joueuse la mieux classée au pays (123e), une des invitations privilégiées qui permettra à deux ou trois Canadiennes de disputer le tournoi.

Mais la Montréalaise n’a pas encore indiqué si elle compte effectuer un retour à Québec, elle qui a participé au tournoi pour la dernière fois en 2016.

« Eugenie est en réflexion. La bonne nouvelle, c’est qu’elle a tendance à choisir des tournois comme le nôtre pour aller chercher des points et remonter dans le classement. »

Eugenie BouchardAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Eugenie Bouchard

Photo : La Presse canadienne / Anthony Anex

Outre Carol Zhao, Bianca Andreescu et Françoise Abanda, Rebecca Marino, qui effectue un retour à la compétition, fera aussi partie des candidates à l’obtention d’un laissez-passer de Tennis Canada.

« Elle est impressionnante, dit Eugène Lapierre à propos de Marino qui a déjà été classé 38e au monde. À Granby la semaine dernière, elle a impressionné tout le monde par la force de son service et de ses coups. »

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Tennis

Sports