•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La NFL a déjà versé 500 M$ aux anciens joueurs commotionnés

David Bruton, des Broncos de Denver, se tient la tête après un jeu qui lui a causé une commotion cérébrale, en décembre 2014.

David Bruton

Photo : Getty Images / Doug Pensinger

Radio-Canada

Plus de 500 millions de dollars ont été octroyés par la NFL dans les requêtes pour compensations de commotions cérébrales. Les dirigeants de la ligue croyaient que cette somme ne serait atteinte que dans une dizaine d'années.

Les administrateurs du fonds ont dévoilé un rapport faisant état de 502 millions de dollars versés en indemnités compensatoires, moins de deux ans après que l’entente eut été entérinée avec les joueurs.

Les estimations actuarielles laissaient plutôt croire qu’un peu plus de 400 millions seraient réclamés au cours de la première décennie.

Les avocats des 20 500 joueurs retraités ont pour leur part ajusté leurs estimations plus tôt en juillet. Ils disent maintenant que les réclamations atteindront 1,4 milliard, alors qu’on évaluait au départ qu’elles se chiffreraient à 1 milliard.

« Nous encourageons tous les anciens joueurs admissibles à s’inscrire pour une évaluation sommaire, a déclaré Christopher Seeger, l’un des principaux conseillers des retraités.

« Ils peuvent se rassurer en sachant que la compensation sera disponible pour plus de 60 ans si leur état de santé les qualifie. »

Près de 2000 réclamations ont été déposées en moins de deux ans. Et à ce jour, les administrateurs rapportent 7343 rendez-vous d’évaluations médicales, dont 6000 ont été tenues.

L’entente de règlement est survenue en janvier 2017 et a résolu des milliers de poursuites accusant la NFL d’avoir caché les risques reliés aux commotions cérébrales multiples.

Elle couvre tous les joueurs atteints de la maladie de Lou Gehrig, de la démence ou de problèmes neurologiques présumément causés par des commotions cérébrales subies pendant leur carrière professionnelle.

Les réclamations peuvent atteindre un montant de 5 millions de dollars pour les cas les plus graves.

Avec les informations de La Presse canadienne

Football

Sports