•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Jarome Iginla prend sa retraite après 20 saisons dans la LNH

Vêtu de l'uniforme des Flames, il regarde l'écran géant.

Jarome Iginla a joué pour les Flames de Calgary de 1996 à 2013.

Photo : Getty Images / Jeff Gross

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2018 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Après 20 saisons dans la Ligue nationale de hockey (LNH), Jarome Iginla raccroche ses patins. L'attaquant de 41 ans en fera l'annonce lundi prochain au domicile des Flames de Calgary, l'équipe avec laquelle il a fait l'essentiel de sa carrière professionnelle.

Repêché au premier tour par les Stars de Dallas en 1995 (11e au total), puis cédé aux Flames dans l'échange de Joe Nieuwendyk, Iginla a disputé 1554 matchs dans la LNH, dont 1219 dans l'uniforme des Flames de 1996 à 2013.

Il a aussi porté les couleurs des Penguins de Pittsburgh, des Bruins de Boston, de l'Avalanche du Colorado et, plus récemment, des Kings de Los Angeles. Il n'a pas joué la saison dernière, incapable de se dénicher un contrat.

Il a inscrit dans le circuit Bettman 625 buts et 675 passes. Il a remporté à deux reprises le trophée Maurice-Richard remis au meilleur marqueur de la ligue, notamment grâce à une saison de 52 buts en 2001-2002.

Iginla a aussi représenté le Canada trois fois aux Jeux olympiques et a aidé son pays à gagner la médaille d'or à Salt Lake City en 2002 et à Vancouver en 2010. Il a récolté une passe sur le but en prolongation de Sidney Crosby lors de la finale, en 2010, et trois points dans le match ultime en 2002.

Il n'a jamais remporté la Coupe Stanley. Il était passé bien près en 2004. Les Flames avaient alors perdu la grande finale en sept matchs contre le Lightning de Tampa Bay.

Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !