•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Réunir les meilleures hockeyeuses dans une seule ligue : le projet de Jayna Hefford

Photo d'équipe sur la glace après la victoire

Les Canadiennes de Montréal ont remporté la Coupe Clarkson en 2017.

Photo : Twitter/@CWHL

Radio-Canada

En tant que joueuse, Jayna Hefford a lutté pour que sa ligue soit viable et respectée. Elle mène le même combat depuis qu'elle est à la tête de la Ligue canadienne de hockey féminin (CWHL).

Hefford en est à sa première année comme commissaire par intérim de la CWHL. Elle remplace Brenda Andress, qui a quitté son poste après avoir l'occupé pendant 12 ans.

Elle n’a pas caché qu’elle était très intéressée à obtenir le poste de façon permanente, mais la ligue est toujours en processus de sélection.

La femme de 41 ans s'est donné une priorité : trouver une façon d’unir la CWHL et la National Women's Hockey League (NWHL), basée aux États-Unis, pour créer une première ligue nord-américaine.

« C’est l’objectif d’arriver à un point où toutes les joueuses se retrouveront dans une seule ligue professionnelle. Sans trop entrer dans les détails, je crois qu’une implication de la LNH serait le scénario idéal », dit-elle.

« À quel point est-ce imminent? Je ne sais pas si ce sera dans un an ou deux », poursuit-elle.

Qui est Jayna Hefford?

  • L'attaquante a joué pendant 14 saisons avec le Thunder de Brampton, devenu le Thunder de Markham en 2017, quand l'équipe a déménagé.
  • Le trophée remis à la meilleure joueuse de la CWHL porte son nom.
  • Elle est la deuxième pointeuse de l'histoire de l'équipe canadienne, derrière Hayley Wickenheiser, avec 157 buts et 134 passes en 267 matchs.
  • Elle a remporté 11 médailles d’or aux Jeux olympiques et aux Championnats du monde avant de prendre sa retraite en 2015.
  • Elle sera la sixième femme à faire son entrée au Temple de la renommée en novembre prochain.

Poursuivre le projet de Brenda Andress

La prédécesseure de Hefford, Brenda Andress, a toujours milité pour la création d'une seule ligue professionnelle de hockey féminin en Amérique du Nord. Elle a prédit que son rêve deviendrait réalité. La suite des choses est maintenant entre d'autres mains.

« Je pense sincèrement qu’il y aura une seule ligue. Il y a de nombreuses discussions en coulisses et ces discussions vont se poursuivre », mentionne Andress.

L'ancienne dirigeante de 60 ans occupait le poste de commissaire depuis la création de la CWHL en 2007. À l’image de la MLS, au soccer, les six équipes sont la propriété de la ligue.

Le budget de la CWHL s’élevait à 3,7 millions de dollars en 2017-2018, comparativement à 1,5 million l’année précédente.

La possible unification des deux ligues fait l'objet de discussions depuis de nombreuses années déjà, mais la pression s’est intensifiée au courant de la dernière année lorsque d’anciennes et d’actuelles joueuses se sont manifestées sur les réseaux sociaux.

« Les gens doivent comprendre que Dani Rylan, la commissaire de la NWHL, et moi avons toujours eu des discussions à ce sujet. Dans leur modèle d'affaires, ils visent des profits alors que nous fonctionnons comme un organisme à but non lucratif. Ce n’est donc pas aussi facile que ce que les gens disent », précise Andress.

Avec les informations de Associated Press

Hockey féminin

Sports