•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Eugenie Bouchard contrainte de jeter l'éponge à Gstaad

Eugenie Bouchard.
Eugenie Bouchard Photo: La Presse canadienne / Anthony Anex

Le parcours d'Eugenie Bouchard au tournoi de Gstaad s'est terminé samedi en demi-finales en raison d'un abandon.

Elle était menée 6-7 (5/7) et 0-1 par la Française Alizé Cornet au moment de son abandon.

« Ça s'est produit sur le deuxième point du match, a confié la Canadienne. J'ai ressenti de la douleur à l'aine, à l'adducteur. Mais ça s'est aggravé et ça m'a limitée dans mes mouvements. »

J'ai vraiment été affaiblie, mais je suis tout de même passée très près de gagner la première manche. J'aurai de bons souvenirs de Gstaad, peu importe ce qui s'est produit. Je crois que j'ai connu un bon parcours ici.

Eugenie Bouchard

Les rivales se sont échangé un bris de service durant la première manche. Bouchard a fait fi de difficultés avec la précision de sa première balle de service (48 %) pour prolonger l'engagement jusqu'au 13e et décisif jeu.

Brisée d'entrée de jeu dans le second acte, la 146e raquette mondiale a pris la décision d'agiter le drapeau blanc.

Cornet a rendu hommage à sa rivale à l'issue de la confrontation, la sixième entre les deux joueuses. Bouchard avait enregistré des victoires dans trois des quatre duels précédents.

« La première manche était très serrée, elle jouait très bien et était très agressive. Je ne savais pas qu'elle était blessée, mais je suis très heureuse d'avoir remporté l'engagement initial, a commenté la première tête de série.

« On ne sait jamais, elle aurait peut-être continué si elle avait gagné la première manche. Elle jouait incroyablement bien. Je suis contente d'être en finale et j'espère pouvoir remporter le trophée. »

Il s'agissait d'une première présence dans le carré d'as pour Bouchard en près de 18 mois. Elle avait accédé aux demi-finales au tournoi de Sydney, en Australie, en janvier 2017, mais n'y avait plus goûté depuis.

La Québécoise a obtenu vendredi un laissez-passer au tableau principal de la Coupe Rogers à Montréal. La compétition se mettra en branle le 3 août avec l'amorce du volet qualificatif.

Cornet affrontera en finale la Luxembourgeoise Mandy Minella. Cette dernière a décroché son billet grâce à un gain de 4-6, 6-2 et 6-2 face à la Tchèque Marketa Vondrousova.

Minella, âgée de 32 ans et mère depuis octobre 2017, aura l'occasion de mettre le grappin sur son premier titre de la WTA.

Tennis

Sports